Simulez votre crédit immobilier

Un accompagnement certifié & 100% en ligne

 

 

Gratuit & sans engagement

Un prêt immobilier est une opération financière par laquelle une institution prêteuse finance les projets immobiliers d'un demandeur (ménage, entrepreneur ou société) qu’il s’agisse d’un investissement pour son propre logement ou locatif. Pour en bénéficier, l'emprunteur doit monter un dossier convaincant. Découvrez dans cet article les éléments de dossiers nécessaires à l'obtention d'un contrat de financement immobilier.

Que faut-il savoir avant de monter son dossier de prêt immobilier ?

En amont d’un crédit immobilier, il est important de connaître les conditions d’accessibilité. L'immobilier est accessible à tout public à condition de remplir certaines conditions d'éligibilité. Ces conditions se réfèrent en général à la solvabilité du client en tenant compte de ses sources de revenus, son comportement bancaire et son taux d'endettement.

Les conditions financières de l’emprunteur en termes d’endettement

L'emprunteur doit respecter un taux d'endettement maximum estimé à 33 % de son revenu. A titre d'information, le taux d'endettement est la part du revenu allouée au règlement des mensualités pour les crédits en cours. Le taux d'endettement d'un candidat est évalué avec les charges mensuelles, cet indicateur permet de déterminer la capacité de remboursement de l'emprunteur.

Sa situation professionnelle

Les institutions de prêts sont plus favorables à un accord de prêt immobilier si l'emprunteur à un contrat CDI ou s'il est fonctionnaire. La régularité des revenus est assurée grâce à ces types de statuts professionnels. Un crédit immobilier est une opération qui met en jeu une somme conséquente donc il est naturel que les établissements de prêts sont méfiants quant à la solvabilité de leur client. Un titre de travailleur intérimaire ou en CDD ne permet pas d'assurer une régularité des paiements pour les banques.

Les professions libérales ne peuvent donc pas faire l’objet d’une régularité de remboursement ? Si, mais à condition de présenter un bilan financier positif et stable, un rendement croissant des bénéfices ou du chiffre d'affaires.

Sa situation personnelle

La situation personnelle de l'emprunteur concerne l’âge, sa résidence et sa nationalité. Un jeune client, qui présente un bilan financier équilibré, intéresse les établissements de prêts. De plus, un crédit immobilier est une opération à long terme pouvant aller jusqu’à. Cependant, les clients âgés de plus de 65 ans auront plus de difficultés pour décrocher un contrat de prêt immo.

La nationalité ainsi que le lieu de résidence jouent aussi un rôle déterminant dans l'obtention d'un crédit immobilier. Sachez que si vous êtes non-résident, les banques sont plus réticentes à un octroi de prêt. ll en est de même si vous habitez en dehors du territoire national où la banque sollicitée est installée.

Jusqu'à -60% sur vos mensualités
Votre projet*
(*) Champs obligatoire

Dossier de crédit immobilier : Quelles pièces justificatives ?

Après avoir identifié les prédispositions en amont de la demande de crédit immobilier, voici les pièces à fournir pour le montage du dossier.

Les justificatifs de l’état civil

L’emprunteur doit mettre dans sa demande une photocopie en recto-verso de sa pièce d'identité (Carte d'identité ou passeport). Le candidat doit également présenter une copie de son livret de famille, son acte de mariage ou son jugement de divorce dans le cas échéant.

Les justificatifs inhérents à la situation financière

Une stabilité financière signifie qu'il y a un revenu perçu régulièrement. Pour prouver cette régularité, vous devez afficher dans votre dossier les bulletins de paiement du dernier trimestre, une photocopie du dernier avis d'imposition et une copie du contrat de travail ou une attestation d’emploi. Pour le cas des travailleurs indépendants, vous devez présenter un tableau récapitulatif de votre activité. Les chiffres d'affaires, les rendements de production et l'évolution des ventes doivent figurer dans ce tableau.

Le comportement de consommateur et le comportement bancaire doivent aussi être justifiés dans le dossier d'une demande de financement immobilier. Ceux-ci concernent les relevés bancaires du dernier trimestre. La domiciliation du revenu du candidat doit aussi figurer(RIB).

Les pièces justificatives du lieu de vie

Pour rassurer la banque vis-à-vis de la domiciliation, la demande doit être assortie d'un justificatif de domicile récurrent et récent comme des factures d'abonnements ou facture téléphonique. Si vous êtes propriétaire de votre logement, présentez les taxes foncières et la taxe d'habitation. Si vous êtes locataire, la quittance de loyer.

Quelques conseils pour un dossier de crédit immobilier

En présentant les pièces justificatives nécessaires à l’obtention d’un contrat de prêt immobilier, que peut-on faire pour accroître davantage ses chances ?

L’assurance d’emprunt immobilier : une option facultative mais recommandée

L'assurance d'emprunt permet de couvrir les risques d'impayés de l'emprunteur suite aux potentiels incidents de la vie pouvant mener à son incapacité.

Pour souscrire à une assurance emprunteur, le demandeur dispose de deux choix. Soit il se soumet à la garantie imposée par l'établissement de prêts, soit il procède à la délégation d'assurance. Cette pratique consiste à mettre en concurrence les établissements assureurs pour choisir le contrat qui répond au mieux aux attentes du candidat. Il est libre de choisir le contrat qu'il veut tant que celui-ci présente une couverture équivalente ou supérieure à celle proposée par la banque.

Un apport financier personnel

Dans le cadre d'une opération de crédit immobilier, les banques sont plus favorables à un accord quand le candidat présente un apport personnel en vue de l'achat du bien convoité.

Cependant, aucun texte de loi ne prévoit l'obligation de l'ajout d'un apport personnel ni le montant minimum nécessaire à cet effet. Certains établissements réclament un apport personnel minimum à hauteur de 10 % du prix du bien, d'autres sont moins exigeants.

Faire appel à un courtier en crédit immobilier

En opération de crédit, quelle que soit sa nature (prêt à la consommation immobilier, rachat de crédit immobilier), faire appel au service d'un courtier permet de décrocher la meilleure offre de financement. Voici les principales raisons pour faire appel à un courtier en prêt immobilier.

Des démarches accélérées

En se faisant accompagner par un courtier, l’emprunteur bénéficie d’un gain de temps considérable dans sa quête de financement. Il profite du réseau de collaborateurs de son intermédiaire pour regrouper le maximum d’offres dans le plus bref des délais. Celui-ci aidera le candidat à façonner son dossier pour accroître les chances de décrocher le contrat voulu. Le courtier aidera l’emprunteur du montage du dossier jusqu’au déblocage des fonds nécessaires à la réalisation de son projet immobilier.

L’obtention du meilleur contrat de prêt

Une fois les offres de prêts regroupées, le courtier procède à la comparaison et à l’évaluation de toutes les offres. Sa connaissance du marché et ses compétences permettent au courtier d’identifier le contrat le plus adapté à son client. Dans le cadre de la négociation, il sera le représentant de son client. Il négocie à la place de l’emprunteur les modalités de remboursements, le meilleur taux d’intérêt possible, compte tenu de la capacité du demandeur. Il en est de même pour le contrat d’assurance. Négocier le contrat d’assurance est indispensable car ses frais représentent jusqu’à 35 % du coût total de l’opération.

Découvrez nos articles complémentaires



Nos outils gratuits

Calcul capacité d'emprunt

Calcul de crédit

Calcul de mensualités

Calcul de taux

Tableau d'amortissement