Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

 

Gratuit & sans engagement

Avant de réaliser une demande de rachat de crédit, beaucoup d'emprunteurs doutent de leur éligibilité à cette solution. Découvrez les raisons courantes d'un refus de rachat de crédits et les solutions pour y faire face.

Quelles sont les principales causes d'un refus de rachat de crédit ?

Si les organismes en rachat de crédit se retrouvent en position de refuser un dossier, c'est parce qu'ils ne sont pas les seuls à avoir leur mot à dire lors de cette décision. Lorsqu'un candidat souscrit un rachat de crédit, il échange en quelque sorte ses anciens crédits (crédit immobilier, crédit conso, prêt personnel) en cours contre un seul nouveau crédit de substitution, d'un montant de mensualité moins élevé, mais d'une durée plus longue. Ainsi le candidat redevient un emprunteur, avec une nouvelle gestion sur le crédit obtenu. cela peut permettre également d'abaisser le taux de surendettement. 

Or, ce prêt est accordé par un établissement bancaire partenaire et non par l'intermédiaire bancaire lui-même. Chaque banque dispose de ses propres critères et conditions pour accepter ou refuser un dossier en matière de crédit comme de rachat de prêts. Certains de ces critères dépendent du contexte économique. Face à la crise, les établissements bancaires ont dû durcir leurs critères et les dossiers de demande de rachat de crédit ont été plus nombreux à être rejetés.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est recommandé de faire appel à un courtier, intermédiaire bancaire spécialisé en la matière, comme Responis.

Mandaté par grands établissements bancaires, ce spécialiste depuis 1998 vous fait gagner du temps tout en vous permettant d’obtenir l’offre de regroupement de crédit la mieux adaptée à votre situation, et que vos crédits soient immobilier et /ou de consommation.

Cette opération bancaire peut, toutefois, faire l’objet d’un refus. Voici les principales causes de refus d’un regroupement de prêts

Être fiché banque de France :

Être inscrit au fichier des incidents de paiement des crédits aux particuliers (FICP) peut mettre un frein à votre dossier de demande de rachat de crédit.

Si vous êtes inscrit au fichier central des chèques (FCC) nous conseillons de régulariser cette situation avant de faire votre demande de rachat de crédit pour éviter les refus. 

Le fichage a un de ses fichiers n'est pas un indicateur positif.

Votre situation professionnelle

Les établissements financiers ont tendance à refuser les personnes avec une situation financière et des revenus instables pour éviter un quelconque défaut de paiement, c’est-à-dire ne plus payer ce qu’il doit à ses créanciers.

Votre santé financière :

Pour que la demande de rachat de crédit soit validée, l’emprunteur ne devra pas avoir de revenus insuffisants ou irréguliers, et devra éviter les dettes de jeu par exemple, pour garder le contrôle sur son budget et avoir des finances saines.

Votre situation personnelle :

Les organismes bancaires évitent généralement de valider les dossiers de prêt des personnes ayant perdu leurs droits civiques.

Jusqu'à -60% sur vos mensualités
Votre projet*
(*) Champs obligatoire

Quels sont les conseils pour éviter un refus de rachat de crédit ?

Dans certains cas, les établissements bancaires en charge de l'octroi du prêt de substitution peuvent refuser un dossier.

Dans l'hypothèse où vous seriez fiché, vous gardez néanmoins la possibilité de présenter à nouveau votre dossier de demande de regroupement de crédit ultérieurement.

De la même façon, si votre dossier est refusé alors que vous êtes en CDD, n'hésitez pas à refaire une demande de rachat de crédit dès que vous obtiendrez un CDI.

Dans tous les cas, pensez bien qu'un dossier peut ne pas aboutir dans un contexte économique ou personnel donné, mais qu'il pourrait tout de même donner lieu à une réponse positive si la situation venait à changer.

Après avoir vu ensemble les principales causes d'un refus de regroupement de crédit, voici les principaux conseils pour éviter le refus de sa demande de rachat de crédit :

Avoir une cohérence :

Il faut garder une approche réaliste et emprunter une somme pouvant être remboursée en intégralité, en d’autres termes garder un taux d’endettement acceptable pour ne pas détériorer ses finances.

Envoyer tous les éléments demandés :

Pour favoriser l’acceptation de la demande de rachat de crédit, il est fortement recommandé de fournir tous les documents demandés par l’organisme prêteur pour avoir un dossier complet.

Faire appel à un spécialiste comme Responis :

Sachez qu’il est recommandé de faire appel à un expert comme Responis qui se chargera d'une 1ere étude de votre dossier, vous conseillera et trouvera les meilleures offres de rachat de crédit parmi ses partenaires. Il est important de savoir qu'il vous aidera également à compléter votre dossier de demande.

Simulation de rachat de crédit pour éviter un refus

Sachez qu'il est possible de réaliser une simulation de rachat de crédit en ligne de manière gratuite et sans engagement sur le site Responis.fr. Une réponse instantanée vous sera alors apportée.

Faire une simulation de rachat de crédit permet à l'emprunteur de visualiser ce que cette opération peut lui apporter sur ses futures mensualités et la durée de ses remboursements ainsi que son potentiel futur taux.

Car il est vrai qu'il est difficile de s'engager sans voir au préalable les avantages que cette solution de rachat de crédit peut apporter à ses finances et à son budget. Il est donc simple de réaliser cette simulation, une opération qui prend en moyenne moins de 3 minutes à être finalisée.

Après avoir réalisé une simulation gratuitement, sachez que l'équipe Responis reste disponible et à l'écoute, vous pourrez réaliser une demande de rachat de crédit et bénéficier des conseils pour éviter les refus et présenter un dossier complet aux différents partenaires financiers pour avoir l'offre la plus adaptée à vos besoins.

Il est donc important de retenir que les causes de refus d'un rachat de crédits peuvent être multiples, Mais que rien n'est joué d'avance d'où l'importance de faire appel à un courtier qui pourra présenter votre dossier.

Un courtier, par la loi MURCEF, ne peut recevoir de paiement avant que l'opération de rachat de crédits ne soit effective, c'est à dire lorsque les fonds ont été effectivement versés sur le compte de l'emprunteur. Cela signifie qu'en cas de refus, le demandeur au rachat de crédits, n'aura rien à débourser pour le travail réalisé par le courtier. 

En cas de refus, il vous sera possible de refaire une demande de rachat de crédit si votre situation a évolué, on peut donner l'exemple d'un cas où l'emprunteur passerait d'un contrat CDD à un contrat CDI.

Découvrez nos articles complémentaires