Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

 

Gratuit & sans engagement

Le taux d'emprunt est un élément indissociable d'un prêt bancaire en France, que ce soit pour un crédit immobilier ou un crédit à la consommation. Il s'agit d'une somme à rembourser en plus du montant emprunté et des différents frais de dossier. Il est important de comprendre le fonctionnement de ce taux d'emprunt, les différents taux d'intérêt et ses modes de calcul.

La définition du taux d’intérêt

Le taux d'intérêt ou taux d'emprunt est l'élément le plus important d’une demande de crédit. Ce pourcentage permet de rémunérer la banque ou l'établissement de crédit en contrepartie de la somme octroyée à l'emprunteur. Il est calculé en fonction du montant et du type de capital à débloquer.

La fixation du taux d'intérêt

La fixation du taux d'emprunt résulte de plusieurs opérations complexes. Lorsqu'une banque prête de l'argent, elle emprunte auprès d'autres banques ou directement à la banque centrale européenne. Elle paye également des intérêts à ses investisseurs par le biais des taux directeurs fixés par la BCE et le taux Euribor du marché d'emprunt interbancaire européen. Disposant par la suite de liquidités, la banque peut proposer des offres de prêt à ses clients avec un taux d'intérêt incluant ceux cités précédemment et d'autres paramètres tels que le coût du risque et de fonctionnement, ainsi que sa marge bénéficiaire.

Taux d'intérêt pour les emprunts immobiliers

Le Taux Annuel Effectif Global ou TAEG est le principal déterminant du taux d'intérêt immobilier. Il fonctionne en prenant en compte le taux nominal et tous les frais correspondants au prêt. Le taux immobilier peut varier d'un établissement bancaire à l'autre et dépend de la durée du prêt, de la région, du profil du client, mais également de la situation du marché et de la stratégie commerciale et financière de la banque.

Le taux d'usure est le seuil maximal légal auquel un prêt peut être accordé. Il joue un rôle régulateur visant à protéger l'emprunteur des taux d'intérêt excessifs que peuvent proposer les banques.

Taux d'intérêt débiteur et taux d'intérêt réel

Le taux d'intérêt débiteur ou taux d'intérêt nominal est fixé dès le début de la négociation de l'offre de crédit et sera inscrit dans le contrat qui va lier le prêteur et l'emprunteur. Avec le temps, l'inflation peut altérer la valeur réelle du capital prêté et de son remboursement. Le taux d'intérêt réel sera alors intégré à la base de calcul pour obtenir le taux d'intérêt nominal déflaté.

Jusqu'à -60% sur vos mensualités
Votre projet*
(*) Champs obligatoire

La différence entre taux fixe et taux variable

Au cours de la préparation du dossier de crédit, la détermination du régime du taux d'intérêt est une question souvent difficile à déterminer : taux d'intérêt fixe ou variable ?

Le taux d'intérêt fixe

Ce régime est garant de la sécurité dans le temps, surtout pour les crédits immobiliers. Ce taux se fixe dès la première négociation avec le prêteur et ne subit aucune variation durant la durée du contrat. Il est déterminé en fonction de plusieurs critères comme la durée de l'emprunt, le profil de l'emprunteur avec sa profession, ses revenus, son âge, mais aussi d'autres paramètres comme la région ou l'apport personnel.

Le taux fixe présente de nombreux avantages dont une idée précise du coût total du crédit à rembourser. Il convient aussi aux personnes voulant s'assurer de leurs finances et maîtriser leur budget en évitant les mauvaises surprises. De plus, il y a une possibilité pour un crédit à taux fixe d'être racheté. Si une clause de renégociation est présente dans la convention de prêt, il est envisageable de demander une augmentation ou diminution de la mensualité voire à un remboursement anticipé, il s'agit alors d'un crédit avec taux d'intérêt fixe à échéance modulable.

Le taux d'intérêt variable

Le taux variable ou taux révisable est un taux d'intérêt qui évolue chaque année suivant un indicateur financier dont principalement l'Euribor, le taux d'intérêt interbancaire européen. La variation de ce taux peut se faire de plusieurs manières :

- Un taux capé avec un pourcentage défini préalablement et dont l'évolution du marché ne peut entraîner une hausse ou une baisse du taux d'intérêt au-delà du taux capé.

- Un plafonnement de l'échéance avec un montant de mensualité qui n'évolue pas, et dont la variation sera compensée par le rallongement de la durée du prêt en fonction du marché.

- La limitation de la variation avec un taux recalculé qui se fait sous respect de certaines conditions préalablement définies.

A quoi sert le taux d’intérêt ?

Le taux d'intérêt d'un crédit est la rémunération du capital, exprimée en pourcentage, et versée par l'emprunteur au prêteur. Il joue ainsi un rôle clé pour les deux parties, parce que les fluctuations de ce taux avantagent l'un et pénalisent l'autre. Le taux d'intérêt de la banque est aussi lié à la politique économique de l'État, dont principalement la politique monétaire. Les enjeux économiques à ce propos sont d'une importance fondamentale. Un taux d'intérêt bas favorise les demandes de crédits, donc la consommation et l'investissement.

Le taux d'intérêt est également un outil de comparaison des différentes offres sur le marché du crédit. Il est conseillé de faire des simulations d'emprunt afin de déterminer l’offre la plus avantageuse à la situation de l'emprunteur. D'ailleurs, Responis met à disposition du public des outils faciles à utiliser sur son site internet afin de les aider à faire divers calculs sur le domaine du crédit : la simulation d'un rachat de crédit ou d'un prêt, un calcul du taux d'endettement et d'un prêt immobilier, la capacité d'emprunt et un tableau d'amortissement.

Qu’est-ce que le TAEG ?

Le taux annuel effectif global ou TAEG est une obligation permettant une plus grande transparence envers l'emprunteur. Ce taux est le déterminant du coût total d'un crédit et ne doit pas dépasser le taux d'usure légal. Il englobe les intérêts bancaires, et les éventuels frais tels que les frais de dossier, de garantie, d'assurance et les autres frais imposés. Dans le cas où le TAEG est supérieur au taux d'usure ou n'est pas mentionné dans le contrat, l'établissement prêteur est passible de sanctions pénales et civiles.

L'avantage du TAEG pour l'emprunteur est qu'il permet d'évaluer à l'avance et avec précision le coût total du crédit ainsi que la somme qu'il doit payer mensuellement pendant une certaine période. Ce taux est aussi une référence lors de la comparaison de plusieurs offres de crédits.

Découvrez nos articles complémentaires