Responis vous tient informé de l'actualité bancaire et financière.

En l’espace de quelques années, les services de location longue durée des véhicules ont connu une croissance fulgurante, notamment via la popularisation de la location longue durée avec option d’achat (LOA). Cette offre s’accompagne aussi d’une location longue durée (LLD), sans l’option d’achat, qui bénéficie d’un sérieux potentiel. Et les professionnels abondent de plus en plus sur le marché, comme les établissements bancaires.

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont en baisse depuis 2015 et atteignent un niveau historiquement bas. C’est donc le bon moment pour les particuliers de devenir propriétaires.

En l’espace de quelques années, les fonds d’investissements responsables se sont propagés. Leurs principes tournent autour du financement de projets aux thématiques sociales et environnementales. La croissance exponentielle des encours témoigne d’une prise de conscience des épargnants et de leur appétence pour ces sujets.

Les épargnants deviennent de plus en plus exigeants concernant les services proposés par les banques. De leur côté, les organismes financiers innovent sur internet afin de répondre au plus vite aux besoins de leur clientèle.

Le marché bancaire ne finit pas de se transformer. Notamment depuis l’entrée de nouveaux acteurs qui ont profondément influencé le cap suivi par les établissements bancaires traditionnels. Les concurrents fraichement débarqués poursuivent leur développement et confirment qu’ils ont une place de plus en plus importante. Lors de la clôture de l’année 2017, les banques en ligne cumulaient 4,4 millions de clients, soit 6,5% des Français. Une implantation qui témoigne de leur impact.

Les français qui possèdent un patrimoine favorisent en général deux types d’investissements : les placements immobiliers et l’assurance-vie. Les particuliers sont de moins en moins disposés à prendre des risques financiers.

À chaque nouveau mois son lot de nouveautés. Et pour le mois d’octobre, plusieurs  mesures destinées à renforcer le pouvoir d’achat des ménages sont mises en place, malgré une énième hausse des tarifs du gaz. Retour sur les changements à prévoir dès le début du mois pour les ménages Français.

Selon les dernières publications de la Banque de France, la part des opérations de rachat de crédit immobilier continue d’augmenter. Cependant, force est de constater que cette évolution suit celle des taux d’intérêt des financements à l’habitat.

Le niveau des taux de crédit immobilier devrait continuer de légèrement baisser durant les prochains mois. Il est important de savoir qu’en parallèle les prix de l’immobilier augmentent en fonction des villes avec la progression du niveau de la demande.

Malgré la tendance baissière de leurs revenus, les principales banques tricolores se portent bien. Toutefois, les performances de métiers se sont révélées inégales d’une banque à une autre.

Le taux d’intérêt du livret A sera maintenu à 0,75 % jusqu’en août 2017. La banque de France et le gouvernement ont donc décidé d’aller contre la baisse prévue par la formule de calcul officielle de ce taux.

Les frais bancaires ont encore augmenté, de 2,2 % en 2017, selon l’association de consommateurs UFC-Que Choisir. Le coût moyen d’un compte bancaire progresse près de trois plus vite que l’inflation depuis 2013. Pour faire des économies, la meilleure solution consiste à faire jouer la concurrence.

Le plan épargne logement attire toujours autant les français, avec 900 000 PEL ouvert au premier trimestre 2016.

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont faibles. Mais pour réaliser une belle opération, il faut également obtenir un bon taux d’assurance de prêt. Si le contrat est déjà en cours, la loi Bourquin va permettre de changer d’assurance chaque année.

Le marché de l’automobile très rentable attire les banques qui souhaitent se positionner, mais la concurrence est rude avec les constructeurs déjà bien implantés. 

La Fédération bancaire française a publié son analyse concernant les encours souscrits par les particuliers sur le territoire tricolore. Les conditions bancaires exceptionnelles ont poussé de nombreux ménages à financer leurs projets en faisant appel à des organismes de crédit.

La majorité des grands groupes bancaires européens prévoient de réaliser des économies pour ces prochaines années, rapportant pour certains plusieurs milliards d’euros.

L’encadrement des loyers mis en place sur Paris devrait s’étendre d’ici 2 ans à la totalité de l’agglomération parisienne.

Pour la population née entre 1980 et 1999, l’accès à la propriété est un rêve qui n’est accessible qu’en s’endettant auprès d’une banque et en faisant quelques concessions.

Les foyers français sont très attachés à la sécurité, ils privilégient donc les placements de confiance comme l’immobilier. Le marché de la pierre reste une valeur sûre en 2017, valorisée par des conditions d’emprunts exceptionnelles malgré une légère hausse des taux.

Un nombre important de personnes s’interrogent sur le fait d’accorder plus de prêts immobiliers à taux variables, car les taux fixes représentent un danger en cas de remontée brutale des taux pour les banques.

L’engouement des Français pour l’immobilier a été exceptionnel en 2016, faisant le bonheur des banques et des agences immobilières. Malgré une légère hausse des barèmes bancaires en 2017, le succès reste intact.

Malgré une nette augmentation des ventes dans l’immobilier ancien au premier trimestre 2017, les Français sont nombreux à ne plus investir dans des travaux d’amélioration et de rénovation.

Pour réduire les rendements jugés trop élevés de l’assurance vie, le haut conseil de stabilité financière bénéficiera de plus de pouvoir pour assurer le suivi macro prudentiel de l’assurance.

La BCE, ne changera pas le niveau de ses taux de dépôt, de refinancement, et marginal en ce mois de juin 2016. Une annonce qui ne surprend personne, au vu de la politique adoptée.

Qui dit nouvelle année, dit nouvelles résolutions et les banques l’ont bien compris. Cette année, les tarifs bancaires progressent à nouveau, atteignant un prix annuel moyen de 193,80€.

Le think tank libéral GénérationLibre critique les banques françaises qui sont jugées beaucoup trop protégées et trop grosses.

L’immobilier commercial serait surévalué dans une fourchette de 15 à 20 %, additionné à d’autres facteurs, le risque de l’explosion d’une bulle n’est pas négligeable.

Après une collecte nette nulle au mois de septembre, puis négative en octobre, le placement préféré des Français peine à redorer son blason et la loi Sapin 2 ne rassure pas les épargnants quant à leurs économies.

En avril 2016, le livret A reprend des couleurs, avec des dépôts à hauteur de 260 millions d’euros et 100 millions pour le livret de développement durable. Une reprise probablement à court terme.

Une étude au niveau mondial montre que les jeunes épargnants restent assez conservateurs mais souhaitent des gains élevés  dans un délai rapide.

Il est vrai qu’il est vraiment très difficile pour un travailleur en contrat précaire de se voir accorder un crédit immobilier, mais il existe quelques solutions d’octroi.

Les ménages français se tournent vers la prudence en cette fin d’année 2016 et veulent désormais préserver leurs finances. Au mois de septembre, les épargnants avaient retiré autant de liquidités qu’ils en avaient déposées auprès de leur établissement financier. Qu’en est-il pour le mois d’octobre ?

Les revenus modestes parisiens n’ont vraisemblablement pas de grande chance de profiter des taux bas des crédits immobiliers pour devenir propriétaire dans Paris, notamment avec la flambée des prix de l’immobilier parisien de ces 10 dernières années.

La chute des taux d’intérêt a permis à beaucoup de ménages français de devenir propriétaires. La demande de logements neufs a considérablement augmenté depuis le début de l’année mais la hausse des prix se confirme au mois de novembre.

Les banques qui se sont transformées digitalement connaissent une meilleure rentabilité que leurs concurrents, notamment grâce à des coûts plus faibles, une meilleure connaissance des clients et des gains de productivité.

Depuis un an, les chiffres du ministère du logement montrent une forte augmentation du nombre de permis de construire délivrés dans l’Hexagone. Selon l’INSEE, les ménages investissent  également de plus en plus dans la pierre depuis fin 2015.

Le montant des dépôts sur les comptes courants a doublé entre 2014 et 2015, selon la banque de France. Les français ont tendance à thésauriser, ce qui n’est pas favorable à une reprise de l’économie.

Dans son dernier rapport, le Fonds monétaire international (FMI) s’inquiète sur la santé des banques en Europe. Le taux plancher fixé par les organismes bancaires n’assure qu’un profit modeste pour assurer la stabilité financière des pays européens. Qu’en est-il pour la France ?

2016 est une bonne année pour l’assurance vie, qui profite de la baisse des taux d’intérêt de certains produits d’épargne (livret de développement durable, livret A, PEL) pour se démarquer et augmenter le nombre de ses dépôts.