Simulez votre prêt conso

Un accompagnement certifié & 100% en ligne

 

 

Gratuit & sans engagement

En 2020, un Français sur quatre détenait un crédit à la consommation. Ce financement est utilisé pour financer l’achat d’un bien ou d’un service.

Crédit à la consommation : définition

Un prêt à la consommation est un financement obtenu par un particulier auprès d’un organisme de crédit. Le capital emprunté doit se situer entre 200 euros et 75 000 euros. Le remboursement doit lui s’étaler sur une durée supérieure à 3 mois. L’objet d’un crédit « conso » concerne l’achat d’un bien mobilier ou un service. Un projet immobilier ne peut donc pas être financé à l’aide d’un emprunt à la consommation. D’ailleurs le prêt immo et le crédit conso sont les deux seules catégories d’emprunt existant en droit français.

Le crédit affecté

C’est un crédit à la consommation dont l’objet du financement est connu. D’ailleurs, le bien ou le service acheté est lié au contrat du crédit affecté. En cas d’annulation de la vente du bien, le contrat de prêt affecté sera automatiquement rompu. Si l’achat n’est pas effectif, l’emprunteur ne peut utiliser ce prêt pour un autre usage. Le prêt affecté est courant pour acquérir une auto ou un bien de consommation (high-tech, électroménager), mais aussi en centre auto dans le cas d’une réparation par exemple.

Crédit à la consommation chez un marchand ou un e-commerce

Il est facile de souscrire un prêt à la consommation auprès d’un marchand. La facilité est tellement déconcertante que les clients n’ont pas toujours conscience du type de financement pour lequel ils signent. Paiement en plusieurs fois, programme de fidélité d’un magasin, offre avantageuse à l’aide d’une carte de l’enseigne, les prêts à la consommation se sont rapidement introduits dans la sphère commerciale. Ainsi, les offres de financements proposés par les commerçants sont généralement des emprunts dit à la consommation.

Il en est de même pour les boutiques en lignes ou les plateformes de e-commerce. Des solutions de paiement sont proposées parfois à taux zéro. Le taux peut être nul mais des frais de dossier ou d’adhésion pourront être facturés.

A noter : le paiement en plusieurs fois sur moins de 3 mois n’est pas un prêt conso. Il s’agit d’une facilité de paiement. Mais cette solution n’est pas toujours sans contrepartie, le consommateur peut être incité à prendre la carte bancaire du magasin, elle-même jointe à un crédit renouvelable.

Le crédit renouvelable

Le prêt renouvelable (ou revolving) s’utilise sous la forme d’une carte de crédit. Cette carte n’est pas une carte de paiement classique, car elle est liée à un prêt à la consommation appelé crédit reconstituable. L’organisme qui délivre le crédit renouvelable doit vérifier que le client est en mesure de rembourser le financement.

Le porteur d’une carte de crédit renouvelable dispose d’une somme d’argent qui va évoluer selon son usage. En utilisant la carte de crédit pour régler totalement ou partiellement un achat, l’emprunteur devra rembourser l’argent débloqué avec des intérêts. Si la réserve d’argent n’est pas épuisée, il pourra régler un autre achat. Néanmoins, il ajoutera de nouveaux intérêts dans sa mensualité.

La facilité de souscription d’un crédit revolving ne doit pas faire oublier à son porteur qu’à chaque utilisation de sa carte de nouveaux intérêts lui seront demandés. Le coût réel peut donc vite augmenter si l’emprunteur n’est pas assez vigilant lors des achats.

Le prêt auto et la LOA

Un crédit voiture est catégorisé comme un emprunt à la consommation. Il s’agit d’un emprunt personnel dont les fonds sont affectés au financement d’un véhicule. C’est un prêt affecté, il en est de même pour un crédit moto ou un prêt pour un camping-car. Le prêt est mis en place lors de l’achat du véhicule soit auprès du professionnel auto soit auprès d’un autre organisme.

Le prêt auto est intéressant car il permet au conducteur de devenir propriétaire de son véhicule, ce qui n’est pas nécessairement le cas avec une LOA (location avec option d’achat). Également appelée achat en leasing, la LOA est une autre forme d’emprunt à la consommation. Mais ici, à l’issue de contrat de LOA, l’emprunteur a le choix entre lever d’option d’achat pour acquérir le véhicule ou bien reprendre une autre LOA.

Cependant, la levée d’option a un coût. Ce montant ajouté au capital remboursé peut dépasser la valeur réelle de la voiture. La levée d’option n’est pas toujours attractive. De plus, si l’emprunteur ne lève pas l’option, les mensualités auront été versées à fonds perdus. Avec un crédit auto classique, l’emprunteur peut librement disposer du véhicule et espérer le revendre au prix du marché.

Le crédit personnel non affecté

Cette autre forme de prêt conso permet de disposer librement des fonds débloqués. L’emprunteur disposes du capital débloqué comme bon lui semble. Selon le montant emprunté, le particulier peut financer des travaux, une réparation ou même un véhicule ou tout autre projet hors un achat immobilier.

L’organisme de crédit peut toutefois demander la nature du projet mais sans exiger de justificatifs par la suite. Le taux d’intérêt et la durée de remboursement sont fixés par l’établissement.

A noter : toute les formes de prêt à la consommation peuvent être inclus dans un regroupement de crédits. En réunissant des crédits conso, avec ou sans un prêt immobilier, l’emprunteur pourra réduire ses mensualités et réaménager ses finances.

Il n'y a aucun article dans cette catégorie. Si des sous-catégories sont affichées sur cette page, elles peuvent contenir des articles.


Nos outils gratuits

Calcul capacité d'emprunt

Calcul de crédit

Calcul de mensualités

Calcul de taux

Tableau d'amortissement


Réalisez gratuitement et en quelques clics votre demande de crédits conso.