Simulez votre crédit immobilier

Un accompagnement certifié & 100% en ligne

 

 

Gratuit & sans engagement

Le taux d'intérêt est un facteur déterminant lors de la souscription d’un prêt immobilier. Il conditionne le montant des mensualités dans le cadre d'une opération de prêt. Selon les circonstances du marché, celui-ci peut être en phase ascendante ou descendante. Que se passe-t-il et que faire quand le taux d’intérêt est en baisse ?

A quoi est due une Baisse des Taux immobiliers ?

Chaque établissement propose un taux immobilier différent. Cependant, ce taux est réglementé et limité par le taux directeur qui est fixé par la banque centrale. Selon la conjoncture économique, si la banque centrale affiche un taux directeur faible, le taux immobilier suit cette tendance.

Le comportement de chaque établissement est conditionné par le taux directeur fixé par la banque centrale. Face à la libre concurrence, si la banque centrale décide de fixer cette valeur à un niveau assez bas, les banques vont se concurrencer pour proposer le taux le plus bas. Elles procèdent à cette technique pour garder ou fidéliser leurs portefeuilles clients tout en attirant de nouveaux usagers.

La hausse des prix de l’immobilier se traduit souvent par un ralentissement ou une baisse des ventes sur le marché car les ménages sont réticents à l’idée d’investir dans l’immobilier à cause des prix qui sont en phase ascendante. Pour encourager les ventes et maintenir le marché à l’équilibre, les autorités compétentes peuvent faire baisser les taux. Le contraire est aussi valable, c'est-à-dire que la situation du marché varie en fonction des taux d’intérêt.

Que faire lorsque les taux immobiliers baissent

Le taux d’intérêt ne détermine pas seulement la décision d’un ménage et ses choix en vue d’une opération de crédits immobiliers, il peut également conditionner le marché tout entier. Que faire alors quand le taux immobilier connaît une baisse ?

Cas du propriétaire

La baisse du taux immobilier encourage les ménages à investir dans un projet immobilier, ce qui peut pousser les vendeurs à augmenter le prix de leur bien, faisant ainsi augmenter les prix du marché.

Cas de l’acheteur

Quand le taux est en baisse, les conditions sont favorables à un projet immobilier, surtout à l'acquisition d'un bien immobilier même si le prix peut vite évoluer.

Il faut aussi savoir que c'est la tendance des taux actuels qui dicte le taux d'usure du prochain trimestre. Quand les taux immobiliers sont bas, le taux d'usure reste moins élevé. Quand le taux d'usure reste assez bas, le TAEG ou taux annuel effectif global ne peut pas le dépasser. Or c'est le TAEG qui détermine le coût d'un emprunt. Il renferme tous les frais nécessaires à un prêt immobilier.

Quand le taux d'intérêt est bas, les conditions peuvent être jugées favorables pour se procurer un bien immobilier et ainsi contracter un prêt à taux fixe car le coût de l'opération est moins conséquent.

Quand les taux sont jugés bas, certains emprunteurs peuvent également en profiter pour renégocier ou faire racheter leurs crédits et ainsi bénéficier des avantages de ces opérations bancaires.

Bon à savoir : Responis vous accompagne dans votre demande de rachat de crédit pour trouver la meilleure offre au meilleur taux.

Jusqu'à -60% sur vos mensualités
Votre projet*
(*) Champs obligatoire

Les taux immobiliers vont-ils baisser en 2023 ?

En se référant à la tendance du marché immobilier actuel, il est possible d’estimer la tendance du taux immobilier pour l'année 2023. Les taux immobiliers vont-ils baisser ou augmenter en 2023 ?

Ralentissement des ventes dû à l’effet de l’inflation

Malgré une baisse des prix de l'immobilier après avoir connu une forte hausse depuis le début de la pandémie, les ménages restent confrontés à un niveau général des prix en hausse, leur pouvoir d'achat reste faible. La majorité de ces personnes seraient donc réticentes à l'idée d'investir dans un projet immobilier.

Le nombre de prêts bancaires connaîtra une baisse car la capacité de remboursement des ménages diminue. En effet, si le taux d’intérêt augmente, le coût de l’emprunt sera conséquent et le pouvoir d’achat des ménages sera faible car les mensualités seront élevées.

Il est également important de savoir que les banques achètent de l’argent à un taux plus élevé, mais elles ne peuvent pas répercuter cette hausse comme elles le souhaiteraient, car le taux d’usure fixe le taux maximum à ne pas dépasser. Les banques se retrouvent alors en manque de rentabilité et sont donc dans l’obligation de durcir l’accès au prêt immobilier en attendant une augmentation du taux d’usure pour faire grimper le taux du crédit immobilier et ainsi retrouver leur marge.

Une hausse du taux d’intérêt maintenue dans le premier semestre de 2023

L'inflation est plus ou moins ralentie mais reste quand même assez élevée. Le niveau taux d'emprunt continuera à monter avec le taux d’usure et suivra la même tendance que celle connue en 2022.

En conclusion, même si le marché immobilier connaîtra potentiellement une baisse des prix, le taux d’intérêt des crédits immobiliers connaîtra une hausse en 2023.

Découvrez nos articles complémentaires



Nos outils gratuits

Calcul capacité d'emprunt

Calcul de crédit

Calcul de mensualités

Calcul de taux

Tableau d'amortissement