Au sein d’un contrat d’assurance de prêt, vous pouvez souscrire plusieurs garanties pour élargir votre couverture. C’est rassurant pour faire face aux accidents et aux maladies quand on rembourse son crédit immobilier.

Les garanties de l’assurance de prêt

Votre contrat d’assurance emprunteur se compose de plusieurs garanties qui couvrent différents risques. La banque avec laquelle vous faites votre prêt immobilier requiert un minimum de garanties pour octroyer le financement. En général, les garanties décès et invalidité sont exigées. Avec l’assurance de groupe (celle de la banque) vous souscrivez un pack de garanties. Avec une assurance en délégation (offre alternative), vous pouvez personnaliser votre couverture emprunteur.

Selon votre niveau de garanties, vous êtes plus ou moins protégé en tant qu’emprunteur face aux aléas de la vie qui pourraient vous empêcher de rembourser votre prêt immo.

Découvrez les garanties exigées et les options.

La garanties Décès - DC

Elle fait partie du minimum requis par la banque. Comme son nom l’indique, la garantie Décès vous couvre si vous veniez à disparaître. Selon la quotité souscrite, votre prêt immobilier sera totalement ou partiellement remboursé. Vos proches n’auront donc pas à se soucier de rembourser le capital restant dû, si votre quotité est de 100 %.

Garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie - PTIA

Souvent exigée par les établissements bancaires, la garantie PTIA vous couvre en cas de perte d’autonomie. À la suite d’un accident ou un problème de santé, vous perdez totalement votre autonomie et cela de manière irréversible. Vous n’êtes plus en mesure de travailler et de toucher une rémunération. Votre assurance va prendre le relais en ce qui concerne votre crédit immo, toujours selon la quotité souscrite.

La perte d’autonomie doit être de 100 % et constatée par un médecin.

Garantie Invalidité permanente et totale - IPT

En invalidité permanente totale, vous êtes incapable d’exercer une activité rémunérée. Pour faire face à vos mensualités de prêt, cette garantie vous couvre à hauteur de la quotité. Votre invalidité peut être physique ou morale. C’est un médecin qui la constate avant les 65 ans de l’assuré. La garantie IPT couvre les taux d’invalidité entre 66 et 99 %

La garantie Invalidité permanente et partielle - IPP

Si une invalidité survient en cours de remboursement du prêt, cette garantie vous couvre. Cette invalidité ne vous permet plus d’exercer votre activité professionnelle. Le médecin détermine que votre taux d’invalidité est entre 33% et 66 %.
La garantie IPP renforce donc la garantie IPT, en activant la couverture pour un taux d’invalidité inférieur à 66%.

Garantie Incapacité temporaire de travail -ITT

Vous n’êtes pas en mesure de travailler temporairement (maladie, accident), vos revenus sont donc diminués. L’ITT doit être constatée par le corps médical et ne doit pas dépasser 1095 jours (3 ans).

L’assurance se charge de rembourser le capital emprunté selon les conditions contractuelles. La mensualité peut être entièrement prise en charge ou bien de manière partielle selon la différence entre vos revenus habituels et les revenus durant l’arrêt de travail.

Garantie Invalidité professionnelle - IP PRO

Elle concerne les professionnels du secteur médical, paramédical et vétérinaire.

La garantie IP PRO intervient quand vous, professionnel de la santé, êtes dans l’impossibilité d’exercer votre activité. L’impossibilité doit être permanente et totale, soit un taux d’invalidité supérieur à 66 %.

Le capital restant dû est pris en charge selon les dispositions du contrat.

La Garantie Perte d’emploi

Cette garantie optionnelle vous couvre en cas de chômage. Votre banque peut vous la conseiller si la conjoncture économique de votre secteur d’activité est fragile.

Attention, la garantie perte d’emploi ne permet pas de démissionner et d’envisager une prise en charge des mensualités par l’assurance.

Cette garantie peut s’appliquer si vous avez droit aux allocations du Pôle Emploi.
Les mensualités peuvent alors être reportées jusqu’au retour à l’emploi ou bien un forfait vous est versé, selon le contrat.

Il faut compter une période de carence ainsi qu’une période de carence.
Si cette garantie peut rassurer, elle n’est plus facile à mettre en application.

Les garanties font-elles augmenter le coût de l’assurance ?

OUI, les garanties ne sont pas gratuites. Elles font augmenter le montant de l’assurance pour une meilleure couverture. En souscrivant plusieurs garanties, vos proches et vous-même êtes parés à toute éventualité.

Pour savoir quelles sont les garanties nécessaires pour votre profil, vous pouvez faire appel à un courtier en assurance. Ce spécialiste va vous trouver la meilleure couverture au meilleur taux d’assurance. Car l’assurance la plus chère n’est pas nécessairement la plus protectrice.
La meilleure assurance c’est celle qui correspond à vos besoins et surtout à votre personne.
Enfin, en choisissant une offre d’assurance en dehors de votre banque vous pouvez envisager de belles économies.

Vous avez déjà souscrit des garanties d’assurance emprunteur ? Il n’est pas trop tard puisqu’il est possible de changer d’assurance en cours d’emprunt immo. C’est l’occasion d’ajuster vos garanties.