Les travailleurs de la fonction publique bénéficient d’offres sur-mesure et adaptées à leur situation professionnelle lors d’un rachat de crédits. Les fonctionnaires de l’éducation nationale sont nombreux à regrouper leurs crédits pour réduire leurs mensualités.

Education nationale : les fonctionnaires s’endettent pour financer leurs projets

L’acquisition d’une maison, d’un appartement ou d’un duplex par un fonctionnaire de l’éducation nationale est souvent précédée par la souscription d’un crédit immobilier auprès d’une banque. Le processus est le même pour la réalisation de travaux dans son logement actuel pour embellir ou rénover son intérieur. Ils sont également nombreux à contracter un ou plusieurs prêts à la consommation dans le but d’acquérir une automobile neuve ou d’occasion, financer un mariage ou un voyage.

En tant qu’employé de l’éducation nationale, ces emprunteurs ont un profil intéressant et très apprécié par les établissements bancaires. En effet, travailler pour l’Etat induit la stabilité de l’emploi et donc des revenus constants. La capacité de remboursement de ces débiteurs et les garanties qu’ils peuvent fournir à la banque engendre parfois une accumulation de dettes. Pour gérer plus sereinement leurs finances, les fonctionnaires peuvent faire appel à un organisme spécialisé dans le regroupement de prêt pour diminuer le montant de leurs échéances mensuelles.

Le rachat de crédit pour les fonctionnaires de l’éducation nationale

Le regroupement d’emprunts consiste à assembler une partie ou la totalité des financements bancaires en un seul prêt afin de réduire le montant des mensualités à rembourser. Cette opération est possible compte tenu de l’allongement de la durée totale du crédit, qui induit une majoration du coût total de l’emprunt. En faisant regrouper leurs encours, les travailleurs de l’éducation nationale gèrent plus facilement leur budget et peuvent financer un nouveau projet (travaux, achat immobilier, voiture, etc…).

Certains établissements sont en mesure de proposer des solutions de financement totalement adaptées aux capacités de remboursement des fonctionnaires et à leurs besoins futurs. Pour cela, les emprunteurs doivent tout d’abord connaître leur éligibilité à l’opération et la faisabilité de leur dossier de financement par rapport à leur situation financière et les encours qu’ils ont souscrits.

Emprunteurs de l’éducation nationale : faire une simulation de rachat de crédit

Responis a mis à la disposition des candidats un simulateur de rachat de crédits avec réponse immédiate. Cet outil permet de se rendre compte des effets d’une telle opération sur son budget mensuel et sur ses finances à long terme par rapport à sa situation personnelle.

Une étude plus approfondie et personnalisée sera ensuite effectuée par des experts analystes pour connaître les besoins de financement des emprunteurs. Selon leurs souhaits et la faisabilité du dossier, une offre de prêt sera rédigée et envoyée aux partenaires bancaires de confiance. La simulation de rachat de crédits pour les fonctionnaires de l’éducation nationale est complètement gratuite et n’engage pas les débiteurs à continuer les démarches.