Les partenaires bancaires demandent généralement aux personnes en couples qui effectuent un rachat de crédits de se déclarer co-emprunteur, pour faciliter l’opération et le déblocage de fonds.

Co-emprunteurs : rachat de crédits

En France, de nombreux ménages ont déjà souscrit un ou plusieurs crédits pour pouvoir réaliser leur projet. Il s’avère dans certains cas que les mensualités de remboursement soient trop importantes. Pour réduire le montant de leurs échéances, la majorité des emprunteurs font appel au rachat de crédits. En effet, cette opération de banque permet de regrouper une partie ou l’ensemble de ses encours en un prêt unique avec une mensualité allégée. La réduction de la mensualité est possible grâce à un allongement de la durée du prêt. L’emprunteur verra alors son budget se rééquilibrer et son taux d’endettement se réduire, induisant l'augmentation de son reste à vivre.

Jusqu'à -60% sur vos mensualités
Votre projet*
Actuellement, remboursez-vous des crédits immobiliers ?*
Crédit(s) immobilier(s)
Actuellement, remboursez-vous des crédits à la consommation ?*
Exemples : pret auto, pret travaux, crédit renouvelable, etc...
Crédit(s) à la consommation
Si vous souhaitez inclure un montant pour un nouveau projet, précisez le
Véhicule, travaux, loisirs, etc...
Sur quelle durée souhaitez-vous remboursez votre rachat de crédits ?
an(s)
an(s)
Vous êtes ?*
Hébergé : par un tiers, par la famille, etc...
Valeur de bien
Loyer
Votre profession
Êtes-vous fiché à la banque de France ?*
Avez-vous réalisé une demande auprès d'un autre organisme ?*
Situation de famille
Vos coordonnées
Votre adresse
Moyen de contact
Afin de recevoir votre nouvelle mensualité
(*) Champs obligatoire

Le rachat de crédits : avec ou sans co-emprunteur

Le contrat de rachat de crédit signé par l’emprunteur peut également être signé par un co-emprunteur. Ce dernier bénéficie du prêt au même titre que l’emprunteur, ils sont de ce fait dans l’obligation de rembourser leur prêt. Dans le cas où l’emprunteur est en couple (pacsé ou marié), les intermédiaires en opérations de banque (IOB) considèrent  le conjoint comme le co-emprunteur, les revenus du co-emprunteur sont pris en compte dans la capacité d’emprunt si celui-ci est en CDI. Les partenaires bancaires demandent généralement un co-emprunteur aux couples car leurs dépenses sont communes, ils ont un seul avis d’imposition et sont souvent tous les deux propriétaires du même logement. Dans le cas où l’emprunteur n’est pas en couple, la demande d’un co-emprunteur n’est pas forcement requise mais peut limiter les risques, cela dépend des organismes prêteurs qui peuvent analyser différemment le même dossier. A noter qu'un dossier de regroupement de prêts sans co-emprunteur (ou même avec) sera plus facilement accepté si le foyer se tourne vers un établissement spécialisé tel que Responis.