Pour acheter sa résidence principale ou un autre bien immobilier, il est possible de réaliser un rachat de crédit ou regroupement de prêt pour acquérir une nouvelle habitation. Explications.

Inclure un emprunt immobilier dans un rachat de crédits

Le marché de l’habitat fait preuve d’un dynamisme exceptionnel depuis l’année 2016 et pour cause, l’immobilier constitue l’un des placements préférés des Français. Que ce soit pour en faire sa résidence principale, secondaire, ou réaliser un investissement locatif afin de percevoir un revenu supplémentaire, de nombreux emprunteurs souhaitent financer leur maison ou leur appartement en faisant appel à une banque.

Le regroupement de crédit permet à un foyer d’assembler différentes crédits (immobilier, consommation, personnel et autres dettes) au sein d’un unique financement. Cette opération financière a connu un succès depuis plusieurs années puisqu’elle permet à un emprunteur de baisser le montant de la mensualité unique à rembourser. Toutefois, c’est l’allongement de la durée de remboursement de ce prêt qui permet la réduction des échéances et peut donc entraîner la majoration de son coût total.

Le rachat de prêt offre la possibilité au bénéficiaire d’acquérir un bien immobilier, tout en faisant racheter ses crédits. Cette opération est simple : les anciens crédits sont regroupés en un seul tandis que la somme nécessaire à l’acquisition du nouveau bien y est inclue également. Le financement sera affecté à un seul taux d’intérêt et le ménage ne sera prélevé qu’une seule fois par mois.

Prêt immobilier avec un regroupement de crédit : les avantages

Le rachat de crédit est une solution qui permet à de nombreux emprunteurs de devenir propriétaires, tout en allégeant les mensualités à rembourser à l’établissement prêteur. L’opération est unique pour chaque bénéficiaire puisqu’elle s’adapte totalement aux finances et aux besoins du foyer et à leurs projets à long terme.

Parfois, c’est le taux d’endettement trop élevé qui freine le projet immobilier de la famille, la modification de la durée du financement induite par le regroupement de crédits fait baisser ce taux. C’est notamment pour cette raison que l’emprunteur peut inclure une somme supplémentaire pour acheter son habitation.

Selon la situation financière de l’emprunteur, ses crédits en cours de remboursement et l’emprunt immobilier qu’il souhaite inclure dans le rachat de prêt, la durée de remboursement va se modifier pour trouver la mensualité adaptée à ses revenus. L’opération consiste également à n’avoir plus qu’un seul prêt et donc un seul interlocuteur bancaire et un unique prélèvement sur son compte bancaire.

Souscrire un emprunt à l’habitat après un rachat de prêts

Une autre solution est toutefois possible : celle qui consiste à regrouper ses crédits et n’avoir qu’une seule mensualité réduite, puis retourner auprès de son banquier pour souscrire un nouveau financement dans le but d’acheter un appartement ou une maison.

Après le regroupement de prêt, l’emprunteur aura une situation financière plus saine et la gestion de ses comptes sera facilitée, ce qui est un bon point pour les établissements bancaires. Cependant, selon le montant du prêt dont le foyer souhaite bénéficier pour réaliser son nouveau projet, la banque peut hésiter à accorder un nouveau financement en raison du taux d’endettement. Les organismes de crédit refuseront systématiquement un nouveau prêt si celui-ci est susceptible de modifier la pérennité de ses finances.

A l’inverse, si le ménage est éligible, il pourra contracter un emprunt immobilier avec un taux d’intérêt parfois plus avantageux, surtout s’il peut fournir un apport personnel.