Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

En l’espace de quelques années, les banques en ligne semblent se montrer de plus en plus agressives en matière de propositions commerciales. Des professionnels sur ce créneau sont même en mesure de proposer des solutions pour financer les projets immobiliers.

L’offre dématérialisée se développe

Les banques en ligne détiennent une place fondamentale sur le marché. Les acteurs se sont multipliés au fil des années et sont devenus agressifs en optant pour une stratégie de diversification. Pour cela, les offres commerciales se sont décuplées pour être plus nombreuses et surtout en s’alignant sur les produits des établissements bancaires traditionnels pour devenir à terme un substitut complet. Le crédit immobilier, jusqu’ici réservé aux banques physiques, fait partie de la gamme de produits depuis quelques années déjà.

Et les banques en ligne ont cerné l’atout central de se positionner sur les crédits à l’habitat. Ces derniers constituent en effet un produit d’appel efficace en mesure de pérenniser la relation bancaire sur le long terme. Et les banques dématérialisées sont en mesure de proposer des taux compétitifs pour concurrencer les acteurs classiques, notamment parce qu’elles effectuent des économies grâce à leurs coûts de fonctionnement moindres.

Des conditions de financement très attirantes

De ce fait, les internautes ont la possibilité de contracter un crédit immobilier en se chargeant des démarches intégralement sur internet. Une évolution significative dans la méthode de contraction d’un prêt aussi majeur. Les acteurs se vantent de proposer des délais de traitement rapides et satisfaisants. De plus, les taux proposés sont parfois alléchants tout spécialement lors de périodes de promotions commerciales temporaires. Il est donc possible d’obtenir des TAEG avoisinant les 1,50 à 1,65% chez certains professionnels. Mais souvent, ces propositions extrêmement concurrentielles imposent des contraintes réelles. Elles sont destinées à financer des projets avec un montant plancher d’au moins 200 000 euros. Et généralement, la qualité du profil emprunteur aura un effet prononcé sur l’évolution du taux d’intérêt proposé.

Et ce processus n’est pas des plus rassurants. Surtout que les projets immobiliers sont d’envergure. Les montants à financer peuvent parfois s’élever à plusieurs centaines de milliers d’euros. L’absence d’intermédiaire physique peut de toute évidence poser un frein aux clients souhaitant en faire l’expérience. Les banques traditionnelles devraient encore conserver leurs privilèges dans ce domaine durant de nombreuses années. En effet, les habitudes de consommation actuelles des ménages ne sont pas suffisamment en raccord avec la dématérialisation de ce type d’offre. Il reste que cette pratique se développe et que la propension de dossiers financés en ligne pourrait croître au fil des ans.