Une opération financière a un coût pour tous les emprunteurs, quelle que soit la transaction effectuée. Dans le cas d’un regroupement de prêts, certains frais sont obligatoires mais il est possible de les minimiser.

Les frais indispensables au rachat de crédit

Lors de la demande d’un regroupement de prêts, l’organisme de crédit vers lequel l’emprunteur s’est tourné va devoir analyser le dossier et transférer toutes les pièces justificatives à la banque. Le coût total lié à l’examen complet de l’offre sera incorporé dans des frais de dossiers. Ce sont les établissements bancaires qui se chargent de fixer le montant de ces frais. Puisqu’ils sont inclus dans le financement, alors il n’est pas nécessaire que l’emprunteur reverse directement la somme due lors de la signature du contrat de prêt.

Interviennent ensuite les frais de garantie obligatoires lorsqu’un particulier souhaite qu’un organisme finance son projet. Il peut s’agir des frais hypothécaires pour un rachat de crédits immobiliers ou du montant demandé par un organisme de cautionnement qui se porte garant. Bon à savoir : si l’emprunteur privilégie un garant, alors aucun frais ne sera facturé.

Regroupement de prêt sans frais : négocier les conditions de l’emprunt

La banque qui a accordé un regroupement d’emprunts à un bénéficiaire doit rembourser la totalité des capitaux restants dus auprès des établissements dans lesquels l’emprunteur les avait souscrits. Cette transaction inclut des frais de remboursement anticipé qui vont être incorporés au coût total du financement unique.

Toutefois, il est essentiel de relire attentivement les contrats de prêts souscrits que le bénéficiaire souhaite faire racheter. Si le débiteur a ajouté une clause au contrat initial, permettant de retirer les frais de pénalité de remboursement anticipé, alors le bénéficiaire ne paiera aucunement ces frais dans le cas d’un rachat de crédits.

Selon le profil emprunteur, il est avantageux de négocier les conditions globales du nouveau contrat. Par exemple, un souscripteur peut envisager de négocier les frais de dossier afin d’en minimiser le coût, notamment pour regrouper ses prêts à la consommation. Les experts financiers qui s’occupent des dossiers de rachat de crédit connaissent parfaitement les éléments permettant à un emprunteur de réduire les frais. La simulation est à ce titre une première étape dans la faisabilité du financement, c’est notamment sans engagement.