Lors d’un changement d’établissement bancaire, de nombreux clients souhaitent garder leur RIB afin d’éviter les rejets de prélèvement de leurs factures ou de leurs abonnements. Néanmoins, le changement de banque implique systématiquement un changement de RIB toutefois, est-il possible de le conserver ?

En quoi consiste un RIB ?

Un RIB est un relevé d’identité bancaire permettant d’identifier le compte bancaire d’une personne en particulier.

Ce RIB comporte plusieurs mentions :

  • Numéro RIB : ce numéro permet d’identifier la banque, le guichet ainsi que le numéro de compte du client.
  • Numéro IBAN : ce numéro permet d’identifier le compte du client à l’international.
  • Code BIC : ce numéro représente l’identifiant international de la banque permettant de réaliser des transferts.

Ce document est présent pour chaque compte bancaire ouvert en France et permet de réaliser des transferts d’argent, que ce soit en tant que débiteur ou bien en tant que créditeur.

De ce fait, le RIB peut être utilisé pour des paiements par prélèvements (facture téléphonique, assurance voiture, paiement en plusieurs fois, etc.) mais aussi pour des versements (salaire, aide sociale, etc.).

Conserver son RIB en changeant de banque

Par la nature du document, il n’est pas possible de conserver son RIB en changeant de banque.

En effet, ce document permet d’identifier le compte du client au sein d’une banque par la présence des numéros RIB, IBAN et BIC.

De ce fait, le transfert de compte d’une banque à une autre nécessite la création d’un nouveau RIB, enregistrant le nouveau numéro de compte ainsi que les identifiants de la nouvelle banque.

Par conséquent, le client devra communiquer ses nouveaux identifiants à ses créditeurs mais aussi à ses débiteurs afin de poursuivre les transferts d’argents.

Mobilité bancaire et changement de RIB

Changer de RIB implique de devoir informer ses débiteurs et ses créditeurs du changement de domiciliation bancaire.

Néanmoins, le nouveau dispositif de mobilité bancaire inscrit dans la loi Macron facilite le changement de banque et le changement de RIB. Plus précisément, ce dispositif va permettre à l’établissement bancaire d’informer lui-même les débiteurs et créditeurs du client du nouveau relevé d’identité bancaire.

Cependant, même si ce dispositif est inscrit dans la loi, certains établissements ne mettent pas encore en  pratique cette obligation.