Emprunter avec un crédit en cours de remboursement peut s’avérer difficile si ce dernier possède de mauvaises conditions de prêt. En effet, un taux d’intérêt élevé et d’importants frais annexes peuvent venir entacher la situation financière de l’emprunteur et freiner le financement de son projet. Néanmoins, emprunter avec un mauvais crédit n’est pas impossible si l’emprunteur a la possibilité de fournir les garanties nécessaires à l’établissement bancaire. De ce fait, comment emprunter quand on rembourse un mauvais crédit ?

Rembourser un mauvais crédit

La souscription d’un nouveau crédit peut être difficile lorsque l’emprunteur rembourse déjà un prêt bancaire.

En effet, certains crédits, notamment des prêts à la consommation, peuvent être considérés comme mauvais car ils comportent des taux d’intérêts pouvant être beaucoup plus élevés que ceux pratiqués sur le marché. Egalement, des durées de remboursement trop courtes peuvent concentrer les efforts financiers sur une période et mettre en danger la situation financière de l’emprunteur si ce dernier n’est pas correctement préparé.

Par conséquent, revoir les conditions de remboursement et les taux appliqués peut être une bonne solution pour réduire le coût d’un mauvais crédit. Cependant, il n’est pas possible de pouvoir renégocier un crédit à la consommation et de ce fait, les emprunteurs se tournent généralement vers une solution de rachat de crédit leur permettant d’adapter leurs conditions de remboursement et éventuellement de réduire le montant de leurs mensualités.

Emprunter avec un crédit en cours de remboursement

Si l’emprunteur a la possibilité de revoir les conditions de remboursement de son crédit en cours de remboursement, ce dernier peut prétendre à la souscription d’un nouvel emprunt plus facilement.

Toutefois, l’emprunteur doit être en mesure de fournir les garanties nécessaires à l’établissement bancaire afin de prouver sa solidité financière et exclure les risques de défaut de paiement. Pour cela, plusieurs documents peuvent être demandés à l’emprunteur comme des fiches de paie, un contrat de travail, une attestation de valeur de bien mais aussi des assurances comme l’assurance emprunteur ou l’assurance perte d’emploi.

Si l’établissement bancaire juge suffisant les garanties apportées par l’emprunteur, ce dernier pourra, sous condition, bénéficier du financement même avec un mauvais crédit en cours de remboursement.