La belle saison est une occasion de bricoler son habitation. Si les travaux basiques ont un faible coût, les rénovations sont, elles, plus coûteuses. Un crédit travaux peut alors être souscrit.

Des travaux qui peuvent vite chiffrer

Les beaux jours agissent sur le moral des Français qui font le plein de vitamines D. A l’extérieur, le soleil donne envie de réaménager une terrasse ou un jardin, tandis qu’un l’intérieur un rafraichissement des murs peut être opportun. Toutefois, un projet peut vite en conduire à un autre. Par exemple, un coup de peinture dans la salle peut être l’occasion de repenser le mobilier voire d’installer une double vasque (l’accessoire incontournable dans les salles de bain). Se projeter est une bonne idée, mais il est aussi nécessaire d’anticiper et de planifier le budget.

En effet, entre passer un simple rouleau de peinture et modifier l’aménagement d’une pièce, le budget n’est pas le même. La question financière va alors se poser. Si les finances du ménage lui permettent de financer le projet, la question sera vite résolue. En revanche, si le budget est limité, il faudra trouver une autre source de financement ou bien attendre la constitution d’une épargne.

Le prêt travaux, un crédit à la consommation

Mais parfois les travaux ne peuvent attendre, par exemple une pièce qui souffre d’humidité doit rapidement être prise en charge sous peine de voir des dégâts s’aggraver dans le temps. Pour de nombreux ménages, la solution sera de se tourner vers le crédit travaux. Que ce soit à la télévision ou à la radio, les campagnes de publicité pour les prêts pour travaux sont nombreuses. Ce genre d’emprunt est facile à mettre en place si l’emprunteur respecte toutes les conditions d’octroi.

Mais cette facilité ne doit laisser de doute : il s’agit bel et bien d’un prêt à la consommation. En tant que tel son taux sera supérieur à celui d’un crédit immobilier. Cependant, les emprunteurs peuvent librement disposer des capitaux débloqués. S’ils sont bricoleurs, le crédit peut servir à acheter les matériaux et les fournitures nécessaires. Pour le reste, il faudra sortir son huile de coude…

Et le regroupement de crédits alors ?

Une autre opération bancaire peut permettre de financer des travaux sans augmenter son taux d’endettement : le rachat de crédit. Il s’agit de regrouper tous les crédits en cours et d’y ajouter également le financement d’un nouveau projet (des travaux par exemple). Une simulation de regroupement de crédits peut indiquer, gratuitement, le montant de la nouvelle mensualité après un rachat.