Si l’achat immobilier est relativement simple pour les couples, les choses se compliquent pour les célibataires. Les époux et partenaires liés par un PACS disposent généralement de plus de moyens financiers, la banque est donc moins réticente lorsqu’il s’agit d’accorder un crédit immobilier. Peut-on acheter un bien immobilier lorsqu’on est célibataire ? Explications.

Le célibat complique l’achat immobilier

Acheter un bien immobilier lorsqu’on est célibataire peut se transformer en réel parcours du combattant. Effectivement, les banques se montrent bien souvent frileuses à prêter le capital nécessaire. La banque étudiera votre taux d’endettement et votre reste à vivre. Vous devrez également justifier d’une situation personnelle stable et d’un apport personnel permettant de financer les frais de notaire.

Globalement, il est plus facile pour les personnes en couple d’apporter une garantie de stabilité financière puisque les deux emprunteurs sont automatiquement rattachés à la dette. Les banques considèrent que le risque que les deux conjoints soient défaillants au même moment est moindre. Pour espérer décrocher un prêt immobilier en étant célibataire, il faudra donc valoriser votre profil d’emprunteur auprès du banquier.

Célibataire : comment booster sa demande de crédit immobilier ?

L’achat d’un bien immobilier reste malgré tout accessible aux célibataires qui disposent d’un apport personnel conséquent. Pour préparer efficacement votre dossier, faites un point sur l’ensemble des dépenses associées à l’achat du logement : hypothèque, taxe foncière, frais de notaire, entretien du bien, factures énergétiques, assurances. N’hésitez pas à mettre en valeur les atouts du bien que vous souhaitez acheter auprès de la banque en indiquant par exemple que celui-ci ne nécessite pas de travaux de rénovation et ne comporte aucun vice caché. Fixez-vous un budget mensuel en prévoyant une marge de manœuvre et en conservant des économies supplémentaires à portée de main.

Par ailleurs, plusieurs dispositifs peuvent faciliter l’accès au crédit. Parmi eux, il y a notamment le Prêt à taux zéro + (PTZ +), le Plan Action Logement (PAL) accessible à tous les salariés d’une entreprise qui cotise au programme ou encore le Prêt accession sociale (PAS) soumis à des conditions de ressources. Les allocations logement peuvent également vous aider à rembourser les échéances du prêt souscrit.

Ainsi, il est tout à fait possible de devenir propriétaire lorsqu’on est célibataire à condition de disposer d’un apport personnel suffisant, de justifier d’une situation professionnelle et de revenus stables.