Avec une stagnation des taux depuis plusieurs mois, les taux d’intérêts des crédits immobiliers sont à 1,54% sur 20 ans pour le mois de novembre. Ces conditions de financement exceptionnelles viennent soutenir la demande du marché immobilier qui connait aujourd’hui des hausses de prix écartant peu à peu les ménages jeunes et les plus modestes.

Prêt immobilier : De très faibles variations

Depuis le mois de novembre 2016 les taux d’intérêts des crédits immobiliers ont subi de faibles variations passant de 1,31% à 1,34% en mois de décembre 2016.

Un an après, ces variations restent stable en affichant 1,56% pour le mois de septembre 2017 à 1,54% aujourd’hui d’après la publication de l’observatoire Crédit Logement / CSA.

Ces très faibles variations servent notamment à soutenir la demande du marché immobilier qui est aujourd’hui portée par des conditions de financement exceptionnelles. Pour rappel, le taux d’intérêt des prêts immobiliers en décembre 2012 était en moyenne à 3,22%, soit 1,68% de différence avec les taux pratiqués aujourd’hui, ce qui représente une source d’économie non négligeable pour les ménages souhaitant devenir propriétaire mais aussi pour ceux souhaitant investir dans une résidence seconde ou un bien locatif.

Marché immobilier : des prix à la hausse

Si depuis plusieurs mois les conditions de financement favorisent l’achat d’une propriété, le marché immobilier commence à se resserrer et affaiblit les demandes.

En effet, des conditions de financement favorables vont entrainer une hausse des prix de l’immobilier qui jusqu’à présent étaient relativement bas afin de dynamiser le marché. Toutefois, cette tendance commence à s’inverser du fait que la demande est de plus en plus importante, ce qui fait remonter les prix du marché immobilier progressivement.

Par conséquent, il ne faut pas s’attendre à ce que ces conditions de financement exceptionnelles perdurent dans le temps sous peine de risquer une hausse trop importante du marché immobilier, ce qui limiterait d’avantage l’accès à la propriété aux jeunes ménages ainsi qu’aux primo accédants.

Néanmoins, il reste toujours très intéressant d’investir dans un bien immobilier car même si le marché remonte peu à peu ses prix, les conditions de financement très favorables permettent aux ménages d’obtenir un coût de financement faible par rapport aux précédentes années.