Avec plusieurs dispositifs de défiscalisation pour l’immobilier, de nombreuses personnes ont investies dans des biens à louer dans le but de générer des revenus supplémentaires. Cependant, ces dispositifs ont une période de fin et une fois l’échéance arrivant à terme, le propriétaire doit faire le choix de conserver ou de revendre son bien.

Analyser la situation du marché

Avant de prendre une décision concernant la revente du bien locatif, le propriétaire doit analyser le marché environnant afin de déterminer si cette opération aura un réel intérêt pour lui.

En effet, en fonction de la ville et de l’état du marché, la revente n’est pas nécessairement la bonne solution si le bien est vendu à perte ou si le bien est coté auprès des locataires. Toutefois, si le bien reste vacant sur une partie importante de l’année, sa revente, même à perte, est recommandé afin d’éviter de supporter l’ensemble des charges ainsi que son vieillissement prématuré.

A noter également qu’un bien neuf est considéré comme ancien 10 ans après sa construction et par conséquent, subit une décote conséquente passé ces 10 ans.

Saisir le moment opportun pour vendre

Dans le cas où le propriétaire décide de vendre son bien, il lui est recommandé de prendre connaissance des biens en vente au sein de la même résidence mais aussi aux proches alentours.

En effet, si plusieurs personnes souhaitent vendre leurs biens durant la même période de vente du propriétaire, cela risque de tirer les prix vers le bas et par conséquent de baisser la valeur de revente, notamment si les biens à vendre concurrents sont attractifs.

Dans ce type de situation, il est conseillé au propriétaire de décaler sa vente à un moment plus propice afin de maximiser sa valeur au moment de la revente.

Vérifier que la vente est possible

Vérifier que la vente du bien immobilier est possible est une étape importante pour le propriétaire car les périodes de dispositifs de défiscalisation doivent être respectés afin de bénéficier de la déduction d’impôt. Si ce délai n’est pas respecté, les avantages liés au dispositif peuvent être perdu et causer des problèmes pour le propriétaire mais aussi pour la revente du bien.