Les crédits immobiliers détiennent actuellement des taux d’intérêt relativement bas afin de dynamiser le marché de l’immobilier. De ce fait, il est intéressant pour de nombreux emprunteurs de saisir l’occasion afin de financer une propriété à moindre coût. Cependant, quand est-il des emprunteurs ayant souscrit un prêt immobilier plusieurs années auparavant quand les taux étaient beaucoup plus élevés ?

Prêt immobilier et taux d’intérêt élevé : c’est le moment de renégocier

Diminuer le coût de son crédit est un objectif que de nombreux emprunteurs partagent, notamment ceux possédant des crédits avec un taux d’intérêt élevé.

Cette vérité est d’autant plus vraie lorsqu’il s’agit de crédit immobilier, qui concerne des sommes importantes et qui est aujourd’hui presque indispensable pour accéder à la propriété. De ce fait, il est important de se tenir informé de l’évolution des taux et au moment venu, de renégocier avec sa banque les conditions de remboursement tout en ayant comme objectif principal de diminuer le taux d’intérêt et si possible, aux taux du moment.

Cependant, il n’est pas certains que la banque accepte de renégocier le prêt pour la maison. En effet, l’emprunteur à peu de marge de manœuvre pour faire valoir son intérêt auprès de la banque, hormis le fait de faire jouer la concurrence ou de posséder des produits d’épargnes importants.

Toutefois, la banque n’est pas obligée de refuser. Celle-ci peut accepter de diminuer le taux d’intérêt afin de diminuer la durée de remboursement ou réduire la mensualité, parfois les deux.

A noter : dans le cadre d’une renégociation acceptée par la banque, il est recommandé pour l’emprunteur d’être vigilant face à d’éventuelles augmentations de frais annexes comme l’assurance emprunteur ou les frais de dossiers.

Refus de renégociation du crédit immobilier : des solutions alternatives

Dans le cadre d’un refus de la banque pour renégocier le taux de son prêt immobilier, l’emprunteur ne dispose que de très peu de solutions pour parvenir à diminuer son taux d’intérêt.

Dans un premier temps, rechercher et étudier les offres des banques concurrentes peut être un moyen de faire pression sur sa banque ou de trouver une offre plus intéressante possédant déjà un taux d’intérêt plus attrayant.

Dans un second temps, il est également conseillé d’étudier les offres de regroupement de crédits immobilier. En effet, cette opération va permettre à l’emprunteur de revoir ses conditions de remboursement afin de les adapter à sa situation financière réelle tout en profitant des taux bas du marché, similaire à ceux proposés dans les banques de détails mais pouvant différer en fonction du profil de l’emprunteur.

Dans les deux cas, l’emprunteur dispose d’un moyen d’action pour parvenir à diminuer son taux d’intérêt et par conséquent, diminuer le coût de son crédit.