Lors de la souscription d’un crédit, le remboursement différé peut être une bonne solution lorsque l’emprunteur est face à une situation financière difficile. Afin d’emprunter maintenant et rembourser plus tard, ce dernier peut avoir recours à différent crédits à conditions d’avoir les ressources nécessaires et que la banque accepte un remboursement différé.

Rembourser avec différé partiel de paiement

Lors de la souscription d’un crédit immobilier ou d’un crédit à la consommation, l’emprunteur peut, en accord avec la banque, réaliser un remboursement différé partiel.

Ce remboursement différé consiste à ne rembourser que les intérêts du prêt, les frais et la prime d’assurance durant une certaine période convenue avec le créancier. Néanmoins, le capital restant dû ne change pas ce qui, par conséquent, peut alourdir le coût du crédit.

Exemple : M. Dupont demande un différé partiel de paiement de 3 mois concernant son prêt immobilier de 150 000€. Suite à ce différé, M. Dupont aura honoré les intérêts ainsi que la prime d’assurance de son prêt mais n’aura pas remboursé de capital. Par conséquent, le prêt de M. Dupont est toujours de 150 000€ mais ce dernier peut emprunter et rembourser dans 3 mois.

Rembourser avec un différé total de paiement

Il est également possible de réaliser un remboursement différé total lors de la souscription d’un prêt, que ce dernier soit à la consommation ou immobilier.

Dans les faits, le remboursement par différé total de paiement consiste à ne rembourser que la prime d’assurance durant une période convenue avec le créancier (généralement la banque). Par conséquent, l’emprunteur ne rembourse ni intérêt, ni capital durant le différé.

Toutefois, il est important de rappeler qu’un remboursement différé alourdit le coût d’un crédit en proportion de son report d’échéance. Plus précisément, plus le remboursement différé sera long, plus l’emprunteur alourdira le coût de son crédit du fait que la prime d’assurance continuera d’être prélevée.

Au final, il est possible d’emprunter maintenant et rembourser plus tard. Cependant, il est important de prendre en compte l’alourdissement du coût du crédit qui peut être relativement conséquent en fonction de la période du remboursement différé.