Lors du financement d’un bien immobilier constituant une résidence principale, le futur acquéreur peut bénéficier de certains prêts conventionnés avec l’Etat comme le PTZ (prêt à taux zéro). Toutefois, ce type de financement complémentaire ne peut être obtenu que sous conditions de ressources et à condition ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale durant les deux dernières années. De ce fait, comment obtenir un prêt avec un PTZ ?

Bénéficier du prêt à taux zéro

Le prêt à taux zéro est un crédit de type immobilier permettant le financement en partie d’une résidence principale à conditions de ne pas dépasser certains plafonds de ressources.

A l’instar d’un prêt immobilier classique, ce financement bénéficie d’une convention avec l’Etat permettant de lui octroyer certains avantages comme un taux d’intérêt nul ou des frais de dossier inexistant. Egalement, ce prêt peut être reconnu en tant d’apport personnel, facilitant par la suite la souscription d’un prêt immobilier.

Toutefois, ce dernier ne peut être obtenu qu’en respectant certaines conditions :

  • Etre un particulier
  • Ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale durant les deux dernières années
  • Ne pas dépasser un plafond de ressources déterminé en fonction du lieu du futur logement et des charges du ménage

Obtenir un PTZ auprès d’une banque

Pour obtenir un prêt à taux zéro, le futur acquéreur doit se renseigner auprès de sa banque si celle-ci dispose d’une convention avec l’Etat lui permettant de souscrire un PTZ.

Le cas échéant, la banque étudiera la situation du ménage afin d’évaluer les risques de défaillance de paiement et demandera des garanties à ce dernier afin d’assurer le remboursement du prêt. Cette étude est valable pour les prêts immobiliers mais aussi pour un prêt à taux zéro, l’établissement devant s’assurer de la solvabilité du ménage afin de rembourser la somme prêtée.

Néanmoins, il est important de rappeler que le PTZ ne finance qu’une partie du bien et non son intégralité. Par conséquent, le ménage doit être en capacité de s’acquitter de l’achat du logement à l’aide de ses propres ressources ou bien à l’aide d’un prêt immobilier.

Egalement, l’achat d’un logement ancien à l’aide d’un PTZ doit justifier des travaux à hauteur de 25% du coût total de l’opération. En dessous, l’accès à un PTZ peut être plus difficile et sera traité au cas par cas au sein de l’établissement bancaire accordant le prêt.