Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

 

Gratuit & sans engagement

Aider ses clients pour leur permettre de réaliser leur rêve immobilier est la raison d'être des financements à crédit immobilier. Sachez qu'un client peut renégocier les conditions initiales de son prêt immobilier en cours. Voici les détails essentiels concernant ce sujet.

Pourquoi renégocier son prêt immobilier ?

Un emprunteur est amené à renégocier les termes initiaux de son contrat de prêt pour plusieurs raisons.  Dans la majorité des cas, il ne décide de procéder à cette requête que quand sa capacité à rembourser ses mensualités chute, ou bien les nouvelles conjonctures du marché financier lui sont favorables. Voici les principales raisons qui poussent un emprunteur à renégocier son prêt auprès de sa banque.

Renégocier le taux d’intérêt ou la durée de remboursement

Un emprunteur peut par exemple renégocier son prêt pour raccourcir la durée de son crédit immobilier. Celà peut permettre de minimiser les intérêts à verser. Cependant, il est important de savoir qu'un raccourcissement de la durée de remboursement d'un prêt, peu importe sa nature, engendre une hausse du montant de la mensualité. Sauf, si l’emprunteur bénéficie en parallèle d’une baisse de taux d’intérêt significative qui permet de baisser la durée du prêt immobilier en gardant les mêmes mensualités, un cas de figure idéale.

Si la tendance des taux d'intérêts est en baisse sur le marché financier, l'emprunteur peut renégocier son contrat pour saisir cette opportunité et bénéficier de ses effets. Une baisse du taux d'intérêt peut diminuer considérablement le coût total d'une opération de crédit.

Baisser le montant de la mensualité

Si l'emprunteur subit un changement brusque qui affecte son niveau de revenu (baisse de salaire, perte d'emploi, etc), il peut proposer une révision de son contrat pour bénéficier d’une diminution de la mensualité. Pour ce faire, il peut négocier un prolongement de la durée du remboursement de son crédit. Cette pratique permet donc d’augmenter son reste à vivre et baisse le taux d’endettement.

Jusqu'à -60% sur vos mensualités
Votre projet*
(*) Champs obligatoire

Dans quelle mesure renégocier son prêt ?

La renégociation d'un prêt est tout-à-fait possible. L'emprunteur peut toujours formuler sa demande de renégociation. Cependant les banques ne sont pas obligées d'accepter, elles peuvent refuser la demande du client. Voici les conditions propices et moments opportuns pour tenter de renégocier les termes de son contrat de prêt, pour qu’il soit rentable pour l’emprunteur.

A quel moment du contrat en cours

Le premier tiers du contrat est le moment opportun pour tenter une renégociation de prêt. Autrement dit, il est préférable de discuter d'une renégociation de contrat le plus tôt possible. Dans cette première partie du remboursement, le capital restant dû est encore élevé. Ceci s'explique par le fait que les premières parties d'un remboursement sont en grande partie consacrées au remboursement des intérêts sur le capital versé.

Le capital restant dû (CRD)

Comme annoncé précédemment, le meilleur moment pour renégocier son contrat est le plus tôt possible, autrement dit, quand le capital restant dû est élevé. Une renégociation est rentable pour l’emprunteur généralement si le capital restant dû est de 70.000 euros au minimum.

Quand le taux aura baissé d’un certain niveau

Une tendance baissière du taux d’intérêt est aussi un indice qui marque le moment idéal d’une renégociation de contrat de crédit. Toutefois, une étude financière a montré que la révision des termes d’un contrat existant n'est rentable que si le nouveau taux baisse d’au moins 0,7 point par rapport à celui appliqué dans le contrat initial.

Comment se passe une renégociation de prêt ?

Une renégociation de prêt commence par la demande de l’emprunteur. Ce dernier doit rédiger une lettre qu’il adressera à sa banque prêteuse. La banque procède à l’évaluation de l’opération avant de délivrer un avis favorable ou non.

Si l’institution prêteuse est d’accord pour entamer une discussion sur la révision du contrat, elle fait parvenir à son client un avenant de contrat par support conservable. Cette réponse est soumise à une évaluation du client. Il dispose d’un délai de 10 jours de réflexion avant de donner sa réponse finale. L'avenant de contrat est un document qui symbolise et confirme les changements de termes dans un contrat initialement signé entre les deux parties.

L’avenant de contrat renferme les nouvelles modalités et conditions liées à l’opération révisée. Le plan d’échéance, le niveau du TAEG (Taux Annuel Effectif Global) doivent figurer dans ce document.

Le coût d’un avenant

La mise en place d’un avenant de contrat peut être facturée. Son tarif est différent pour chaque établissement de prêt. Certaines institutions maintiennent ce coût à un tarif forfaitaire tandis que d'autres évaluent de manière proportionnelle à la valeur du crédit accordé.

Est-il nécessaire de renégocier l’assurance d’emprunt ?

L'assurance emprunteur est un élément indispensable d'une opération de crédit immobilier. Elle permet aux banques de se prémunir de potentiels impayés de son client en cas d'incidents ou d'imprévus.

En revanche, elle représente jusqu'à 30%, voire 40% du coût total d'un crédit immobilier. Elle augmente considérablement les frais de mise en place d'une opération de financement. Renégocier le coût de l'assurance d'emprunt offre donc la possibilité de réduire le coût total de l'opération, ce qui permettra de faire baisser le TAEG ainsi que la mensualité.

Comment renégocier le coût de l’assurance emprunteur ?

Un emprunteur a le droit de choisir librement son assurance grâce au principe de la délégation d'assurance. Ce principe est réglementé par la loi qui stipule qu'un emprunteur peut choisir l 'assurance qu'il veut dans la mesure où celle-ci présente une couverture au moins égale à celle proposée par sa banque. Cette deuxième notion est l'équivalence de garantie. La délégation d'assurance est donc permise tant que l'équivalence de garantie est respectée.

Avant de procéder à une renégociation de prêt, il vaut mieux évaluer la situation financière de l'établissement et les circonstances économiques. Si vous avez des doutes, vous pouvez faire appel à un courtier. Il vous aide également à retrouver la meilleure assurance. Responis peut vous accompagner pour votre recherche d’assurance.