Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

Pour la population née entre 1980 et 1999, l’accès à la propriété est un rêve qui n’est accessible qu’en s’endettant auprès d’une banque et en faisant quelques concessions.

La génération Y désire accéder à la propriété

Parmi les jeunes locataires en France, 69 % souhaitent devenir propriétaires de leur habitation dans les cinq prochaines années. Ce premier achat nécessite évidemment d’avoir les ressources financières, ils sont donc nombreux à anticiper le prix d’un achat immobilier et à épargner dans le but de fournir un apport personnel conséquent.

Pour leur projet d’habitat, les jeunes n’hésitent plus à faire des sacrifices puisque 44% d’entre eux accepteraient de réduire considérablement le montant dédié à leurs loisirs pour pouvoir économiser. Par ailleurs, certains jeunes sont prêts à mettre leurs projets familiaux de côté puisque 19% des aspirants à la propriété sont disposés à repousser leur projet d’enfant afin d’acquérir un bien.

Ils sont 59 % à penser que leur revenu constant n’est pas assez élevé pour concrétiser leur projet immobilier dans l’immédiat. Ce n’est donc pas pour une raison de liberté que beaucoup de jeunes louent un appartement ou une maison, mais souvent pour une raison économique.

En général, la génération Y constitue une épargne durant quelques années avant de devenir propriétaires. Le montant de celle-ci leur permet de prétendre plus facilement à un crédit immobilier dont le taux est avantageux.

Les banques veulent fidéliser leur jeune clientèle grâce à l’immobilier

La génération Y n’est pas la seule à devoir demander un financement bancaire pour accéder à la propriété mais elle est indéniablement très appréciée des banques. En effet, les établissements de crédit sont prêts à leur offrir les meilleures modalités du marché afin de les fidéliser au maximum et installer dès le début une relation pérenne.

Toutefois, en raison de la modification du mode de consommation des jeunes, les banques se heurtent parfois à des clients qui ont des revenus confortables et une situation professionnelle stable mais dont le taux d’endettement ne permet pas un nouvel emprunt bancaire.

Certains sont obligés de solliciter un établissement de crédit afin de baisser leur taux d’endettement et souscrire un prêt immobilier. Souvent, les prêts à la consommation précédemment contractés ne permettent pas aux débiteurs d’emprunter davantage à cause de leur endettement.

En faisant appel à un intermédiaire bancaire, les emprunteurs peuvent regrouper la totalité de leurs crédits au sein d’un seul prêt afin de diminuer le montant de la mensualité à rembourser. Avec le rachat de crédit à la consommation rapide, les jeunes peuvent accéder plus rapidement à la propriété, tout en allégeant la charge mensuelle des financements.