Les français qui possèdent un patrimoine favorisent en général deux types d’investissements : les placements immobiliers et l’assurance-vie. Les particuliers sont de moins en moins disposés à prendre des risques financiers.

L’assurance-vie : placement préféré des français

Certains ménages ayant acquis un patrimoine décident de confier leur argent à un assureur qui va mettre en place des mécanismes économiques afin de le faire fructifier pour une durée fixée à l’avance ou à vie.

Cette solution est risquée puisque la rente va dépendre de l’évolution des marchés financiers. L’inconstance de l’économie n’empêche que la part des français qui détiennent une assurance-vie reste stable cette année.

La baisse des taux de l’assurance-vie

Un particulier qui a du patrimoine choisit d’investir selon 2 critères : le capital qu’il est prêt à débourser et la rentabilité de la somme placée. En ce moment, ces critères se dégradent puisque les taux sont bas.

Ainsi, le rendement de l’assurance-vie devrait considérablement s’affaiblir jusqu’à s’abaisser sous les 2% en 2016. Ce taux n’a jamais été aussi bas et cette tendance pourrait bien se prolonger. Dans ce cas, les français vont rechercher d’autres solutions d’investissements.

La montée des placements immobiliers

Les ménages sont de plus en plus nombreux à rejeter l’assurance-vie pour investir dans l’immobilier. En 2015, 41% des français possédant un patrimoine se disaient favorables à l’investissement immobilier contre 50% aujourd’hui.

Les placements immobiliers offrent certains avantages notamment la défiscalisation lorsqu’un ménage investit dans des logements à rénover qui sont destinés à la location.

Notons que la plupart des investissements immobiliers assurent une rentabilité et sont plus résistants face à une conjoncture économique instable.