En avril 2016, le livret A reprend des couleurs, avec des dépôts à hauteur de 260 millions d’euros et 100 millions pour le livret de développement durable. Une reprise probablement à court terme.

Livret A : un compte épargne délaissé

Le livret de développement durable et le livret A affichant des taux d’intérêt relativement bas ont été délaissé depuis 2 ans déjà par les épargnants qui effectuaient plus de retraits que de dépôts sur ces comptes.

En effet, avec un taux affiché à 0,75 % pour le livret A, les français vont même jusqu’à garder leurs économies sur leur compte courant, un compte dépourvu de taux d’intérêt et qui ne rapporte aucun rendement.

Un taux bas de 0,75 % net d’impôt qui reflète la baisse des taux actuels, il est important de rappeler que l’OAT (emprunt d’état français) à 10 ans est à 0,5 %. Un taux pour le livret A qui convient à certain, si il y est ajouté une absence d’inflation dans le pays et un manque de placement à taux élevés.

Une reprise pour le livret A

Pour le second mois consécutif, en avril 2016, les dépôts du livret A ont été supérieurs aux retraits. En effet, selon la caisse des dépôts, les français ont en collecte nette déposé 260 millions d’euros sur le livret A et 100 millions d’euros sur le livret de développement durable.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette hausse des dépôts, notamment l’épargne pour anticiper le paiement des impôts, ainsi que des futurs départs en vacances. De plus la baisse des prix du carburant a probablement favorisé l’épargne.

Il est alors difficile de prédire une réelle reprise pour ces livrets d’épargne, il s’agit peut-être là uniquement d’une tendance à court terme.