Découverts bancaires, accumulations de prêts à la consommation, ou bien encore dettes familiales ou privées, les cas et exemples surchargeant financièrement de nombreux foyers sont légion.

Financement à court terme : les pièges

Très souvent, les ménages se tournent vers des solutions de financement à très court terme telles que des financements sous forme de prêt personnel onéreux ou bien encore des découverts bancaires qui coûtent finalement encore très cher.

En dehors des solutions proposées ci-dessus, l’appareil bancaire est relativement limité dans ses options.

Il peut alors être original de se tourner vers des possibilités moins connues articulées autour de solutions plus originales. On ne pense par exemple jamais assez aux vertus du crédit hypothécaire rechargeable ou du prêt sur gage.

Crédit hypothécaire rechargeable et prêt sur gage

Il présente l’avantage de pouvoir servir de garantie pour des crédits à la consommation. Concrètement, en échange d’une prise de garantie hypothécaire, c’est à dire immobilière, il permet de disposer d’une somme d’argent qui se recharge, car pendant le remboursement du prêt immobilier, l’hypothèque est rechargée et permet donc de garantir à nouveau d’autres possibilités de prêt ou d’emprunt. Cette solution n’est pas encore très usitée par les consommateurs, alors qu’elle est envisageable, voire pertinente dans de nombreux cas.

Autre solution, le prêt sur gage. Le principe est simple : en échange d’un objet donné an gage, donc en garantie, vous obtenez une somme d’argent qui représente entre 50 et 70 % de la valeur du bien en question. Vous obtenez l’argent rapidement et versez au prêteur le remboursement du capital et des intérêts. Attention, si vous ne pouvez pas ou plus rembourser, vous verrez votre bien vendu aux enchères.

Ce sont les « Crédit Municipal » qui se trouvent dans chaque grande capitale de région qui sont spécialisés dans ces opérations. Notamment celui de Paris, encore appelé Mont de Piété.