Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

Depuis plusieurs mois, tout le monde le répète, les taux d’intérêts n’ont jamais été aussi bas. Cependant, de plus en plus d’emprunteurs pensent que les critères d’octroi des crédits imposés par les banques sont trop drastiques. Voici les principaux critères.

La solvabilité 

Considéré comme l’un des principaux critères d’acceptation d’un projet de crédit, le critère de solvabilité dans le cadre d’un regroupement de crédit sont les mêmes que ceux utilisés lors de la souscription d’un crédit classique.

En fait, les mensualités du nouveau prêt et les différentes charges de l’emprunteur ne doivent pas dépasser 35 % des revenus mensuels nets.

Dans certaines conditions, ce taux d’endettement peut aller jusqu’à 45 % (voire 50 %) surtout si l’emprunteur est propriétaire ou accédant à la propriété.

La stabilité professionnelle et situation de l’emprunteur

Une situation professionnelle stable caractérisée par une activité professionnelle pérenne (CDI, fonctionnaire ou une ancienneté d’au moins 3 ans pour les professionnels libéraux) reste l’une des conditions nécessaires à l’acceptation d’un projet de crédit (y compris le regroupement de crédit).

L’emprunteur doit être majeur et ne pas être frappé d’une perte de ses droits civiques ni d’une incapacité de travail.

Par ailleurs, dans certains cas, un salarié en CDD peut obtenir un financement sous certaines conditions (garant ou caution, propriétaire d’un bien immobilier)

L’âge, les garantis, les antécédents financiers et de paiement

Contrairement aux idées reçues, l’âge ne constitue pas un critère restrictif en soi. Les établissements de crédit prennent en compte l’espérance de vie et les ressources des emprunteurs seniors (pension de retraite et complémentaire)

Pour un crédit ou un rachat de crédit à la consommation, l’âge maximum accepté est de 80 ans lors de la dernière échéance. 90 ans pour les opérations de crédit hypothécaires.

Côté garantie, seuls les biens immobiliers dont la pleine propriété est constituée peuvent être acceptés pour un crédit hypothécaire et un regroupement de crédit immobilier.

Pour les antécédents de paiement, un emprunteur fiché au fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) peut dans certains cas obtenir un financement de crédit ou de rachat de crédit sous certaines conditions. Cependant, toute opération de crédit devient impossible pour ceux qui sont fiché au fichier central des chèques (FCC).