La chute des taux d’intérêt a permis à beaucoup de ménages français de devenir propriétaires. La demande de logements neufs a considérablement augmenté depuis le début de l’année mais la hausse des prix se confirme au mois de novembre.

Le marché immobilier en pleine expansion

Selon l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE), les particuliers sont de plus en plus nombreux à vouloir accéder à la propriété. Les promoteurs immobiliers voient une nette amélioration des ventes depuis le mois d’avril 2016.

Cette augmentation est due aux particuliers ayant souscrit des prêts immobiliers pour acquérir une résidence principale et aux investisseurs qui recherchent un bénéfice à long terme.

Cela fait des mois que le marché de l’habitat se porte à merveille puisque les taux étaient favorables à l’investissement. Néanmoins, la possible hausse des taux d’intérêt peut annihiler cette tendance en faisant baisser le pouvoir d’achat des acheteurs.

Pourquoi le prix de l’immobilier est en hausse ?

Certains promoteurs ont déclaré que le coût moyen des logements a augmenté dans l’Hexagone et que le montant moyen des apports personnels des nouveaux acquéreurs est légèrement en baisse.

Il semblerait que l’offre et la demande de logements ne s’équilibrent pas à cause de la lenteur des mises en chantier. Le processus de construction en France nécessite des habilitations administratives qui freinent l’offre de logements neufs consacrés à la vente.

De plus, lorsque les particuliers investissent dans l’immobilier, ils ont de plus en plus d’exigences sur la qualité des matériaux utilisés et sur la nécessité des places de parking. Ces revendications ont un prix sur le montant total de la construction et se répercutent sur le prix du bien.