Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

 

 

Gratuit & sans engagement

Selon la dernière étude réalisée par TNS Sofres et l’observatoire des crédits aux ménages (OCM), les Français sont 31 % à disposer d’un crédit immobilier en 2013, soit une légère baisse par rapport à 2012 (31,4%).

Léger recul des crédits (immobilier et consommation) en 2013

Malgré une conjoncture économique incertaine, le printemps 2013 a été particulièrement favorable dans le secteur du crédit immobilier. De nombreux foyers ont concrétisé des projets d’acquisition immobilière restés en attente de conditions plus avantageuses

Selon l’observatoire des crédits aux ménages OCM, cette reprise à eu peu d’impacts sur la tendance baissière des crédits immobiliers commencée depuis plusieurs années.

La baisse est constatée également pour le crédit à la consommation, seulement 26,6 % des ménages détenaient au moins un crédit à la consommation en fin 2013 contre 27,6 % un an plutôt. Pour l’observatoire, c’est le niveau le plus bas constaté depuis 1989.

Par ailleurs, ce repli est expliqué par la crise financière et sociale que traverse le pays et par les effets d’une multitude de mesures préventives comme la loi Lagarde.

Rachat de prêts immobiliers : la star de 2013

Il y a quelques années, le rachat de crédit était une pratique confidentielle pour les emprunteurs, aujourd’hui, cette opération bancaire suscite un intérêt grandissant auprès des Français endettés de toutes classes sociales.

En 2013, sous l’influence des taux d’intérêts particulièrement avantageux, le rachat de crédit s’est démocratisé au point d’être considérée comme l’une des meilleures alternatives financières pour bénéficier des conditions et des taux attractifs.

En fait, au printemps 2013, les taux des crédits immobiliers ont atteint leur plus bas historique. Constatant cette tendance, les Français endettés ont été nombreux à solliciter les intermédiaires bancaires spécialisés comme Responis pour racheter leur crédit afin de profiter des taux historiquement attractifs.

Rachat de crédit 2014 : une opération financière privilégiée

En 2014, nul n’aura besoin de venter les atouts du rachat de crédit. L’image de cette opération financière adaptable à tous types d’emprunteurs (propriétaire, locataire) a bien évolué au fil du temps.

Selon une étude réalisée par Pollingvox, les Français ne considèrent plus le regroupement de crédit comme une solution au surendettement, mais bien comme une alternative permettant de réorganiser durablement la gestion de ses finances.

Cette étude montre également que les Français sont de plus en plus nombreux à y avoir recours pour d’autres raisons telles la baisse des revenus,le passage à la retraite ou l’hypothétique perte d’emploi.