Découvrez à quoi correspond le reste à vivre dans le monde de la finance. Ce terme est très important lorsqu'il s'agit de souscrire un ou plusieurs crédits bancaires.

Qu’est-ce que le reste à vivre ?

Dans l’univers de la finance et des banques, le reste à vivre est un indicateur très important et pris en considération dans les conditions d’octroi de financements, que ce soit pour acheter un bien immobilier, un bien de consommation ou un service par le biais d’un crédit bancaire.

Le reste à vivre indique le niveau de vie général d’un ménage et permet d’établir la capacité d’endettement d’un foyer lorsque celui-ci souhaite souscrire un prêt auprès d’un établissement prêteur. Plus précisément, pour déterminer la capacité de remboursement de l’emprunteur, l’organisme examine la somme restante à disposition du foyer lorsque ce dernier a payé l’ensemble de ses charges fixes qui correspondent au loyer, les éventuelles mensualités des crédits, l’électricité, le gaz et toutes les dépenses mensuelles fixes qu’effectue le foyer.

Il est important de préciser que lors de la souscription d’un prêt (immobilier ou consommation), les banques commerciales implantées sur le territoire français ont des conditions d’octroi et d’acceptation différentes et chaque partenaire financier est libre dans la norme « reste à vivre ».

Calculer son reste à vivre

Le calcul de cet indicateur est très simple puisqu’il s’agit d’une soustraction. Voici son calcul :

Revenus totaux du foyer – Charges fixes

Les revenus du foyer peuvent être de différentes natures, pour calculer son reste à vivre, le revenu comprend :

  • Le salaire de l’emprunteur et de l’éventuel co-emprunteur s’ils ont une activité professionnelle rémunérées.
  • Le montant de l’allocation chômage, le RSA, les éventuelles pensions perçues (pensions de retraite et alimentaire par exemple).
  • Les allocations, subvention familiales etc…

Les charges vont être différentes selon les familles et les dettes souscrites pour lesquelles le foyer rembourse une ou plusieurs mensualités :

  • Le loyer mensuel
  • Les remboursements totaux des crédits (mensualités des prêts à l’habitat, consommation, revolving etc…)
  • L’ensemble des charges de l’habitation : assurance, gaz, eau, électricité etc…
  • Les impôts
  • Le montant des pensions versées mensuellement par le foyer s’il y en a

Exemple de reste à vivre

  • Revenus du foyer : 2450 €
  • Loyer et l’ensemble des charges du logement : 840 €
  • Impôts : 160
  • Mensualité du prêt auto : 350 €

Calcul du reste à vivre = 2450 – 840 – 160 – 350 = 1100 €

Ce montant signifie qu’après avoir payé l’ensemble de ses charges fixes, le foyer dispose de 1100 euros à disposition. A noter que les propriétaires remplaceront le loyer par la mensualité qu’ils payent pour le remboursement de leur prêt immobilier si celui-ci n’est pas entièrement remboursé.

 


Nos horaires

Du lundi au vendredi : 9h - 18h
Le samedi : 9h - 13h

Demande de rappel
Laissez nous vous appelez !
Certifié ISO 9001
AFAQ ISO 9001
Responis est un organisme engagé et a obtenu sa certification ISO 9001 en 2009.