Tout le monde sait désormais ce que représente et signifie le terme de « rachat de crédit ». Il s’agit d’une opération bancaire qui a pour objectif de réduire le montant des mensualités d'un crédit en cours.

Jusqu'à -60% sur vos mensualités
Votre projet*
Actuellement, remboursez-vous des crédits immobiliers ?*
Crédit(s) immobilier(s)
Actuellement, remboursez-vous des crédits à la consommation ?*
Exemples : pret auto, pret travaux, crédit renouvelable, etc...
Crédit(s) à la consommation
Si vous souhaitez inclure un montant pour un nouveau projet, précisez le
Véhicule, travaux, loisirs, etc...
Sur quelle durée souhaitez-vous remboursez votre rachat de crédits ?
an(s)
an(s)
Vous êtes ?*
Hébergé : par un tiers, par la famille, etc...
Valeur de bien
Loyer
Votre profession
Êtes-vous fiché à la banque de France ?*
Avez-vous réalisé une demande auprès d'un autre organisme ?*
Situation de famille
Vos coordonnées
Votre adresse
Moyen de contact
Afin de recevoir votre nouvelle mensualité
(*) Champs obligatoire

Rachat de crédit, les débuts

Très novatrice au début des années 2000 lorsque seules deux banques, la Royal Saint Georges Bank d’un côté et le CFCAL de l’autre, pratiquaient ce type d’opération, ces articulations financières, la méthode est aujourd’hui bien connue du grand public et représentait surtout en 2012 (dernières statistiques connues) un peu plus de 17 milliards d’euros dans l’Hexagone contre quelques centaines de millions de Francs dans les années 2000.

Aujourd’hui, plusieurs banques pratiquent ces opérations en particulier via le réseau des intermédiaires en opérations de banque qui est extrêmement actif et efficace en la matière.

Des noms tels que Creatis, Sygma Banque ou encore Credilift sont aujourd’hui connus alors qu’ils étaient très peu connus du public il y a encore quelques années. D’autres noms tels que GE Money Bank le sont aussi désormais et certains ont même été oubliés en raison de la disparition des acteurs concernés.

Rachats de crédits allemand et anglais

A une certaine époque, des banques allemandes pratiquaient et distribuaient des rachats de crédit sur le territoire Français. Il s’agissait de noms tels que la Deutsche Genossenschaftshypothekenbank, de la Landesbausparkasse de Sarrebrücken ou bien encore de la Banania Bank.

Des banques très peu connues, mais qui commercialisaient pourtant des produits bancaires encore rares ou plutôt très limités chez les fournisseurs Français à cette époque. Un courtier allemand du nom d’ObjektiVa distribuait par exemple les prêts hypothécaires d’une banque d’Hambourg jusqu’en 2006.

Aujourd’hui, ces acteurs ont disparu en raison de la compétitivité des acteurs et des intermédiaires en opérations bancaires Français. Par ailleurs, il est aussi bon de rappeler que dans la plupart des pays anglo-saxons, les rachats de crédits sont réalisés pour l’essentiel par des courtiers.

Aux USA, au Canada ou en Angleterre, les courtiers représentent plus de 50 % des opérations de regroupement de prêt. Ces mêmes courtiers proposant aussi divers produits financiers qu’il s’agisse d’assurances ou de placements sans parler de prêts immobiliers.

Regroupement de crédit de particulier à particulier à l’étranger

Voici un domaine dans lequel la plus grande prudence s’impose. En règle générale, la législation est très floue en matière de prêt entre particuliers et cette constatation est tout aussi valable en France qu’à l’étranger. Il est même probable qu’à l’étranger, ces transactions soient encore plus risquées en raison de l’incertitude du droit qui s’applique en cas de contentieux ou de litiges.

Par ailleurs, la barrière de la langue constitue un autre problème majeur. Faites donc très attention en cas de contact et privilégiez plutôt un intermédiaire en opérations de banque Français rentrant dans le cadre de l’ensemble des mentions légales et juridiques.

 


Nos horaires

Du lundi au vendredi : 9h - 18h
Le samedi : 9h - 13h

Demande de rappel
Laissez nous vous appelez !
Certifié ISO 9001
AFAQ ISO 9001
Responis est un organisme engagé et a obtenu sa certification ISO 9001 en 2009.