Lors d’un projet immobilier, emprunter avec apport peut parfois être nécessaire afin de décrocher un prêt immobilier à un taux intéressant. Toutefois, il est également possible d’emprunter sans apport si le prêt immobilier englobe l’ensemble des frais relatifs comme les frais d’émolument. De ce fait, un ménage doit il emprunter avec ou sans apport pour réussir son projet immobilier ?

Emprunter sans apport

Avec une moyenne de 130 000€ d’emprunt immobilier en province pour les jeunes emprunteurs, constituer un apport personnel de 20% du projet peut être difficile, notamment lorsque les produits d’épargnes n’offre pas des rendements suffisant pour constituer des économies.

De ce fait, les banques facilitent l’accès aux prêts immobiliers en permettant aux ménages d’emprunter sans mise de fond et englobant l’ensemble des frais relatifs à l’acquisition de la maison comme par exemple, les frais d’émolument du notaire.

Néanmoins, emprunter sans apport ne permet pas au ménage de négocier de façon concrète les conditions du crédit comme le taux d’intérêt ou l’assurance emprunteur.

Emprunter avec apport

La constitution d’un apport personnel peut permettre au ménage d’obtenir un prêt immobilier dans de bonnes conditions.

Néanmoins, la réalisation d’un apport peut s’avérer difficile lorsque l’épargne salariale est faible et sans économies personnelles venant de la famille de la vente d’un bien, il est difficile d’obtenir 20% de la valeur du bien convoité.

Toutefois, emprunter avec apport va permettre au ménage de négocier les intérêts du crédit mais aussi le coût de l’assurance emprunteur permettant ainsi aux emprunteurs de réduire considérablement le coût de leur prêt immobilier.

Emprunter ou utiliser son apport

Lors du financement du projet immobilier, emprunter avec ou sans apport est une question à laquelle il est important de répondre.

Dans les faits, emprunter avec apport permettra au ménage d’obtenir une plus grande flexibilité quant aux négociations du crédit et va notamment permettre de réduire le coût du crédit de façon significative. Egalement, le ménage sera en position pour négocier l’assurance emprunteur et éventuellement des frais annexes pouvant être imposés par l’établissement prêteur.

Cependant, la constitution d’un apport personnel n’est pas indispensable. Emprunter sans apport est possible dans certains établissements bancaires et permet d’englober différents frais comme les frais d’émolument du notaire voir des frais d’agence immobilière.  Toutefois, le ménage ne disposera que de peu d’arguments pour négocier son crédit.