Emprunter nécessite que la banque soit certaine du bon remboursement de l’emprunteur vis-à-vis du crédit. Pour cela, un garant est généralement demandé afin d’assurer le remboursement du prêt en cas de défaut de paiement de l’emprunteur. Cependant, un garant est-il obligatoire lors d’une demande de crédit ?

Emprunter à deux

Que ce soit pour un prêt immobilier ou un crédit à la consommation, emprunter à deux peut être relativement facile si la situation financière des emprunteurs le permet.

En fonction du projet et du montant souhaité, la banque étudiera la demande et la situation financière des emprunteurs. Si cette dernière permet le remboursement du crédit de manière à éviter les risques, la banque statuera éventuellement sur l’accord du prêt.

Néanmoins, si la banque juge insuffisantes les garanties de remboursement des emprunteurs, celle-ci est en droit de demander un garant se portant responsable du remboursement du crédit en cas de défaillance des emprunteurs. Plus précisément, ce dernier devra honorer les mensualités qui n’ont pas pu être remboursé par les emprunteurs.

Emprunter sans son conjoint

Il est également possible d’emprunter seul pour la réalisation de son projet. Néanmoins, il sera plus difficile d’emprunter un montant important du fait que la capacité d’emprunt est moins importante pour un emprunteur seul.

Egalement, des garanties supplémentaires peuvent être demandées à l’emprunteur comme une hypothèque si ce dernier est propriétaire par exemple. De même, un garant peut être demandé par la banque afin d’assurer un remboursement en cas de défaillance de remboursement.

Concernant le coût du crédit, ce dernier peut également être plus important et comporter un taux d’intérêt plus élevé. L’assurance emprunteur sera elle aussi plus importante, du fait que les risques sont plus importants seul qu’à deux.

Si l’emprunteur souhaite emprunter sans garant et seul, le projet doit être adapté à sa situation financière. Plus précisément, emprunter sans garant nécessite que la banque soit certaine de récupérer la somme prêtée et que les risques de non remboursement soit très faibles. Dans le cas contraire, un garant est nécessaire pour l’obtention du crédit.