Dans le cadre d’un projet immobilier, de nombreux ménages ont recours à un placement financier afin d’obtenir certains avantages en vue d’un futur prêt immobilier. De ce fait, certains ménages optent pour placer leurs épargne au sein d’un CEL pouvant leurs permettre d’obtenir des intérêts mais aussi un taux préférentiel lors de la souscription d’un crédit immobilier. Toutefois, comment obtenir un prêt à l’aide de son CEL ?

Choisir entre un CEL et un PEL

Au moment de placer son épargne au sein d’un placement financier, le ménage doit évaluer les différentes caractéristiques qu’offrent un Plan d’Epargne Logement (PEL) et un Compte d’Epargne Logement (CEL).

En effet, ces deux placements permettent à un ménage de souscrire un prêt immobilier dans de bonnes conditions et d’obtenir un taux d’intérêt préférentiel. Toutefois, les plafonds de versement et la durée de blocage de l’épargne différent grandement d’un placement à l’autre.

Ainsi, un CEL comportera un plafond maximum de 15 300 € et un taux d’intérêt de 0,5 %. Concernant le versement de l’épargne, celle-ci est libre à condition d’être au minimum de 75 € et peut être effectuée selon les besoins du ménage et non mensuellement.

Egalement, le CEL offre la possibilité de souscrire à un prêt immobilier au bout de 18 mois au lieu de 48 mois pour un PEL.

Souscrire un prêt immobilier avec son CEL

Si le ménage a opté pour un compte épargne logement, ce dernier a la possibilité de souscrire un prêt immobilier avec un taux préférentiel et peut également obtenir une prime versée par l’Etat.

Le prêt immobilier peut être affecté à la construction d’une maison ou à son achat, mais peut également servir à l’acquisition d’un terrain ou à la réalisation de travaux (économie d’énergie, extension, réparation, amélioration du logement, etc.).

Toutefois, ce prêt ne peut être obtenu que si le ménage respecte certaines conditions comme un montant minimum d’intérêt à produire et une durée de blocage de 18 mois de l’épargne. Egalement, le montant du prêt immobilier obtenu à l’aide d’un CEL ne peut excéder 23 000 € mais peut être combiné à un PEL à condition de ne pas excéder les 92 000 €.

Par ailleurs, le ménage peut obtenir une prime d’Etat à hauteur de 50 % des intérêts générés. Cependant, cette prime est plafonnée à 1 144 € et est soumise aux prélèvements sociaux.