Pour de nombreux ménages, acquérir un bien immobilier est un rêve de longue date. Toutefois, ce type de projet demande des ressources financières importantes et son obtention dépendra des garanties que le ménage peut offrir comme par exemple, un revenu fixe. De ce fait, un salarié a-t-il plus de chance qu’un demandeur d’emploi d’obtenir un prêt immobilier ?

Pour de nombreux ménages, acquérir un bien immobilier est un rêve de longue date. Toutefois, ce type de projet demande des ressources financières importantes et son obtention dépendra des garanties que le ménage peut offrir comme par exemple, un revenu fixe. De ce fait, un salarié a-t-il plus de chance qu’un demandeur d’emploi d’obtenir un prêt immobilier ?

Prêt immobilier : obtenir le financement de sa résidence

Un projet immobilier demande généralement une grande réflexion aux vues des sommes pouvant être engagées.

C’est pourquoi un prêt immobilier demande une préparation et des garanties conséquentes vis-à-vis du montant du crédit. Plus précisément, le ménage doit être en mesure de prouver à la banque l’état de sa situation financière et ainsi prouver que ce dernier est en mesure de rembourser le crédit.

Ces garanties peuvent se présenter sous plusieurs formes : une source de revenus fixe (salaire), un apport représentant en moyenne entre 10% et 20% de la valeur du bien, une hypothèque si le ménage est déjà propriétaire, etc.

L’ensemble de ces garanties vont permettre à la banque de s’assurer du bon remboursement du crédit en diminuant au maximum le risque de non remboursement des emprunteurs.

Salariés et demandeurs d’emploi : des chances égales ?

Selon un récent sondage réalisé par le site Qapa.fr, 82% des demandeurs d’emploi souhaitent accéder à la propriété contre 65% des salariés.

Toutefois, un prêt immobilier demande des garanties permettant à la banque de s’assurer du bon remboursement de l’emprunt comme vu précédemment.

Par conséquent, il est en générale plus difficile pour un demandeur d’emploi d’établir ces garanties du fait que sans contrat de travail, il est impossible d’assurer une source de revenus fixe sur le long terme.

Néanmoins, il existe certaines aides destinées aux demandeurs d’emploi gérées par la CAF mais celles-ci ne permettent pas de réaliser un financement complet.

De ce fait, un salarié a généralement plus de chance d’obtenir un prêt immobilier car ses garanties peuvent être plus importantes et peuvent prouver un remboursement sur le long terme.