Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

Surnommé « coup de pouce » ou rénovation à 1€, le dispositif qui aident les Français à rénover leur habitat et leurs équipements pour consommer moins en énergie a fait l’objet de beaucoup de demandes.

200 000 rénovations en un an grâce au « coup de pouce »

Les aides financières que peuvent obtenir les ménages pour financer leur projet de travaux de rénovation énergétique sont nombreuses. Populaires pour leurs dénominations très attirantes, les opérations de rénovation à 1 euro, comme la chaudière à 1 euro ou l’isolation à 1 euro, ont largement été sollicitées par les ménages.

Au total, le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires dénombre 260 000 combles isolés grâce à ce dispositif, ainsi qu’un nombre conséquent de systèmes de chauffe renouvelé. En l’occurrence, les propriétaire des logements concernés ont remplacé 75 000 chaudières au fioul, très gourmandes en consommation d’énergie fossile, et plus de 200 000 équipements au total.

Pour le ministère, ces nombreuses rénovations en 2019 sonnent comme une première victoire dans la lutte contre les logements énergivores. Les aides qui proviennent des différents organismes publics, mais pas seulement puisque les entreprises proposent parfois une prise en charge sous conditions pour certains travaux de rénovation, ont en effet pour objectif de réhabiliter le marché de l’ancien dont l’état général est en déclin.

La répression des fraudes sur le qui-vive pour débusquer les professionnels douteux

Maintenant, malgré son appellation, la rénovation à 1 euro n’est pas toujours véridique dans les faits. Souvent, les propriétaires doivent débourser un peu plus, même si les investissements sont très largement compensés. Le dispositif est ainsi désigné puisque le cumul de l’ensemble des aides susceptibles t’amortir le coût des rénovations peut réussir à créer un reste à charge à 1€. Entre la prime à la conversion pour changer de chaudière, les versements de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) et les certificats d’économie d’énergie obtenus auprès des fournisseurs, les travaux de rénovation peuvent être tout à fait amortis dans leur quasi-intégralité.

Avec le succès de cette opération à 1 euro, certains propriétaires sont sollicités par des professionnels dont les prestations ne respectent pas le cadre légal. Les interventions pour isoler les combles notamment se sont transformés en cauchemar entre travail mal exécuté et matériaux de piètre qualité. Si l’investissement n’est bien que d’un 1 euro, voire un peu plus, pour les victimes, les charges supplémentaires à débourser pour corriger les défaillances sont très loin des montants initiaux. A la suite de nombreuses plaintes, la répression des fraudes s’occupe de contrôler plus intensément les entreprises dans le but d’identifier les fraudeurs.