Les emprunteurs qui pratiquent un sport de manière intensive doivent être vigilants sur la couverture de leur assurance de prêt. En effet, de nombreux contrats excluent la prise en charge de ces risques. La délégation d’assurance peut toutefois permettre de trouver une assurance emprunteur intéressante.

Les emprunteurs qui pratiquent un sport de manière intensive doivent être vigilants sur la couverture de leur assurance de prêt. En effet, de nombreux contrats excluent la prise en charge de ces risques. La délégation d’assurance peut toutefois permettre de trouver une assurance emprunteur intéressante.

Un impact sur le coût de l’assurance emprunteur

La pratique d’un sport à risques peut impacter lourdement le coût de votre couverture. Pour rappel, un sport est considéré comme à risques lorsque sa pratique comporte une probabilité plus importante d’avoir un accident. Les compagnies d’assurance fixent leur propre liste de sports jugés extrêmes. Certains sports reviennent fréquemment comme le parachute, l’ULM, l’escalade, l’équitation et les sports de combat.

L’emprunteur qui pratique un sport à risques de manière très occasionnelle ne verra pas le coût de son assurance de prêt immobilier impacté. Cependant, si ce sport est pratiqué fréquemment ou dans le cadre de l’exercice d’une activité professionnelle, une surprime sera probablement appliquée au contrat d’assurance. Dans certains cas et notamment lorsque le risque lié à la pratique de votre sport est trop élevé, l’assureur peut refuser de vous assurer.

Les solutions d’assurance pour les personnes pratiquant un sport à risques

Plusieurs options s’offrent à l’emprunteur pour éviter de payer le prix fort ou de voir son assurance de crédit refusée. Il peut tout d’abord procéder à un rachat d’exclusion sur l’activité sportive concernée pour être intégralement couvert par le contrat déjà souscrit.

Il peut également souscrire une garantie accidents de la vie qui le protégera financièrement en cas d’invalidité ou de décès. Cette dernière est souvent rattachée à l’assurance habitation. Enfin, il est possible de passer par l’intermédiaire d’une compagnie d’assurance spécialisée dans la prise en charge des personnes pratiquant un sport à risques.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi Lagarde en 2010, l’emprunteur n’est plus obligé d’adhérer au contrat de groupe systématiquement proposé par la banque. Il peut souscrire un contrat auprès d’un assureur externe proposant des garanties au moins équivalentes.

La pratique d’une activité sportive à risques n’est pas le seul facteur impactant le coût de l’assurance emprunteur. L’âge, l’état de santé, l’activité professionnelle peuvent aussi entraîner l’application de surprime et/ou d’exclusions de garanties au contrat. Pour bénéficier d’une assurance de prêt optimale, pensez à bien comparer les offres. Solliciter un intermédiaire bancaire peut permettre d’avoir un aperçu des meilleurs contrats du marché en quelques minutes.