Afin de concurrencer les néobanques, de plus en plus de grands réseaux bancaires tricolores se mettent aux offres à bas prix, environ 2 euros par mois. Cependant, que valent ces offres ? Qui peut y prétendre ?

Nouvelles offres bancaires à bas coût : qu’en est-il ?

Les grands réseaux bancaires sont de plus en plus nombreux à proposer de nouvelles offres low-cost. Désormais, il est possible d’avoir d’un compte bancaire dans un établissement traditionnel à seulement 2 euros par mois. Avec ces nouvelles offres, il est possible d’obtenir une carte de paiement internationale (sans découvert bancaire), de bénéficier des services d’un conseiller joignable par téléphone et par mail, de bénéficier de tous les autres services en accès libre du réseau bancaire comme le dépôt de chèque ou encore d’utiliser les distributeurs automatiques du groupe.

Cependant, malgré ces services en accès libre, les offres bancaires à bas prix restent 100 % digitales, même si certaines peuvent donner accès à une agence. Selon certains spécialistes, ces offres 2.0 visent à conquérir le cœur et le portefeuille des millennials  ou de la génération Y, mais aussi les clients aux revenus modestes connectés.

Cependant, contrairement aux idées reçues, tous les potentiels usagers de banque peuvent avoir droit à ces types d’offres à condition d’être majeur, de ne pas être fiché comme interdit bancaire et de jouir de toutes ses facultés. En d’autres termes, toutes les personnes éligibles à une offre bancaire classique peuvent opter pour ces offres à bas prix.

Offres bancaires : vers une guerre commerciale ?

Depuis quelques années, force est de constater que le nombre des banques en ligne ne cesse d’augmenter. En offrant toujours plus de flexibilité, de meilleurs services à moindre coût pour les clients, ces enseignes, émanant d’un réseau indépendant, traditionnel ou encore d’un opérateur téléphonique, ont complètement bouleversé le paysage bancaire tricolore. Afin de faire face à cette concurrence inédite, les banques traditionnelles multiplient les offres à bas coûts.

Par ailleurs, avec la simplification de la domiciliation bancaire et l’essor des offres low-cost, tous les facteurs semblent réunis pour une guerre commerciale entre banque traditionnelle et enseigne 100 % digitale.

Toutefois, avant de faire leur choix, les usagers doivent être informés sur les différentes offres. Pour rappel, les offres 100 % digitales sont simples, innovantes et nettement moins coûteuses, mais la relation client s’effectue principalement par téléphone ou par mail. En revanche, les offres de réseaux traditionnels sont, certes, chères, mais elles sont généralement plus complètes et donnent la possibilité de rencontrer un conseiller en agence.