Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/html/plugins/system/bytevarnish/bytevarnish.php:67) in /var/www/html/plugins/system/jch_optimize/platform/cache.php on line 192
Le Prêt à taux zéro assure le maintien en 2020 - Actualités - Responis

Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

Les députés ont voté pour un maintien du PTZ l’année prochaine. Le dispositif conservera son champ d’action sur tout le territoire.

PTZ et taux d’intérêt bas, un duo qui soulève des interrogations

Qui veut la peau du Prêt à taux zéro ? Ce véritable coup de pouce de l’Etat en direction des candidats à la propriété a récemment été remis en question. Pourtant, ce programme permet à des milliers d’emprunteurs d’accéder « plus facilement » au crédit. Selon un barème donné, les emprunteurs peuvent accéder à un capital de plusieurs dizaines de milliers d’euros, et cela sans verser d’intérêts. Une partie du financement d’un bien immobilier sera donc prise en charge par ce « crédit gratuit ». En réalité, les intérêts sont payés par l’Etat directement à la banque.

En cette période de taux bas qui redonne du pouvoir d’achat immobilier aux Français (+ 36% depuis 2008), certaines études remettent en cause le Prêt à taux zéro. Du fait de la faiblesse des coûts des emprunts immobiliers avec une moyenne des taux fixée à 1,12 % en novembre dernier, la question du versement d’un capital sans contrepartie se pose ; du moins dans les zones détendues.

Dans ce sens, la portée du PTZ a été discutée au Parlement à l’occasion de l’examen du Projet de loi de finances 2020. Les députés défenseurs du PTZ ont donc obtenu gain de cause en dernière lecture jeudi 19 décembre 2019. L’adoption définitive du PTZ dans sa version 2020 met fin à un bras de fer entamé entre, d’une part, les parlementaires du palais Bourbon et les professionnels du bâtiment et, d’autre part, le gouvernement.

L’avenir du PTZ après 2020

Pour rappel, le projet initial voulu par l’exécutif était de diminuer la portée du PTZ. Pour cela, il était prévu de limiter l’octroi du Prêt à taux zéro dans les zones de marché dites détendues, plus spécifiquement dans les B2 et C. Avec de telles dispositions, ce sont les territoires ruraux qui seraient le plus impactés. Un retrait du PTZ pour les biens situés à la campagne auraient donc toucher des milliers d’acheteurs.

Car avec cet emprunt sans intérêt, les demandeurs de prêt profitent d’un atout incontournable. En effet, le capital obtenu avec un taux nul peut servir d’apport dans le cadre d’un financement immobilier. Le projet d’acquisition est donc plus solide aux yeux de la banque. L’accès au PTZ est défini en fonction de la zone géographique et des conditions de revenus des demandeurs.

Avec le maintien du PTZ en l’état, les Français souhaitant s’établir au vert ne seront donc pas impactés, du moins en 2020. En effet, si le PTZ est reconduit pour l’année à venir, rien n’est encore sûr par la suite.