Les Français font face à une vague considérable de mails et d’appels frauduleux suite à l’arrivée du prélèvement à la source.

Des demandes de remboursements dissimulant une escroquerie

Le déploiement du prélèvement à la source, grande réforme fiscale du paiement de l’impôt sur le revenu, est en train de battre son plein. Une période mouvementée dont certains escrocs en profitent pour envoyer des demandes frauduleuses en direction des contribuables. En effet, plusieurs salariés ont témoigné avoir reçu des e-mails provenant de pirates. Des campagnes d’envoi qui se poursuivent encore et dont le contenu ressemble à s’y méprendre à la charte graphique utilisée par la Direction Générale des Finances Publiques.

L’objectif est simple : estoquer les données personnelles des utilisateurs en allouant un soi-disant remboursement suite à un trop perçu par l’administration fiscale. Un lien présent dans le mail redirige vers une page où il est possible d’ajouter ses références bancaires ainsi que ses coordonnées. Si ces tentatives d’arnaques ne sont pas une nouveauté, le prélèvement à la source constitue une aubaine pour les fraudeurs. En outre, le Ministère des Finances publiques s’est fendu d’un message sur les réseaux sociaux pour indiquer que le fisc ne demandera jamais de fournir des données personnelles par téléphone ou par mail, même pour effectuer un remboursement.

Des services d’accompagnement vivement sollicités par les interrogations

Au-delà de cette actualité qui nécessite à la population d’adopter une attitude vigilante dans leurs échanges avec les services des impôts, le prélèvement à la source arrive à son moment clé. En effet, la date de la première mensualité de l’impôt sur le revenu va intervenir chez 25 millions de salariés et de fonctionnaire lors du premier salaire de 2019. Un instant décisif dans la mise en application de la réforme qui doit encore prouver son efficacité. Le ministère en charge de conduire le bon fonctionnement des mécanismes tient à rassurer en précisant que les essais n’ont pas révélé de bug significatif. De plus, il ajoute que les entreprises répondront présente pour ponctionner correctement l’impôt avant de le reverser à l’administration fiscale.

Il faut dire que la population se sent particulièrement concernée par la retenue automatique de l’impôt sur le salaire. En l’espace de la première quinzaine du mois de janvier, le ministère a recensé près d’un million d’appels sur la plateforme téléphonique mise à disposition des Français à fait effet. Sur cette même période, la partie dédiée au prélèvement à la source sur le site impot.gouv a également comptabilisé 2,5 millions de connexions. Si le canal à distance a enregistré un flux conséquent, il en est de même pour le physique avec pas moins de 638 623 visites aux guichets des Trésors Publics sur l’ensemble du territoire.


Nos horaires

Du lundi au vendredi : 9h - 18h
Le samedi : 9h - 13h

Demande de rappel
Laissez nous vous appelez !
Certifié ISO 9001
AFAQ ISO 9001
Responis est un organisme engagé et a obtenu sa certification ISO 9001 en 2009.