Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/html/plugins/system/bytevarnish/bytevarnish.php:67) in /var/www/html/plugins/system/jch_optimize/platform/cache.php on line 192
Pourquoi les demandes de crédit immobilier sénior peuvent bloquer ? - Actualités - Responis

Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

En cas de projet immobilier financé à crédit, il est parfois plus compliqué pour les séniors d’avoir un accord par une banque, notamment à cause du coût de l’assurance emprunteur.

Une assurance-crédit plus onéreuse pour les plus âgés

Les séniors se seraient bien passés de cette contradiction qui les empêche de faire un emprunt bancaire pour acheter dans la pierre. Alors qu’ils bénéficient de revenus réguliers, avec une pension de retraite mensuelle, et qu’ils sont moins exposés à une perte de niveau de vie, ils éprouvent toutefois des difficultés à obtenir un accord de crédit auprès d’un établissement bancaire. Si tous ne sont pas nécessairement concernés par cette barrière, une propension ne parvient pas à savourer le flux de liquidité injecté par les banques dans les projets des ménages.

Comment expliquer qu’avec un budget stable les plus âgés aient autant de difficulté à emprunter de l’argent ? Dans les faits, il est bon de rappeler qu’un prêt s’accompagne, dans la majorité des cas, d’une assurance emprunteur. Non obligatoire d’un point de vue légal, elle est en revanche une condition sine qua non pour que les banques se prononcent favorablement en faveur d’une demande de crédit.

Cette assurance repose sur un mécanisme relativement simple : elle vient garantir le recouvrement du prêt en cas de décès des emprunteurs ou d’une perte de revenus liée à l’incapacité d’exercer un métier à la suite d’un accident. Évidemment, les séniors à la retraite n’ont pas de risque de perdre leur pension, mais le décès lors du remboursement des échéances est un risque à couvrir.

Le taux d’usure, une barrière à l’emprunt pour les séniors

Cette assurance a un coût et il est d’autant plus élevé pour les plus âgés. La cotisation s’indexe effectivement sur le niveau de risque qui est évalué par un questionnaire de santé. Avec la vieillesse, le montant de l’assurance de prêt progresse et augmente en conséquence le coût global du crédit du projet immobilier qui est d’ailleurs évalué par le TAEG, soit le taux annuel effectif global. Il est obtenu en faisant l’addition du taux d’intérêt nominal, de l’assurance de prêt mais aussi des frais complémentaires (frais de dossier par exemple).

Une chose est sûre, c’est que la législation interdit que ce TAEG dépasse une certaine limite, définie par le taux de l’usure. Il s’agit ni plus ni moins que du taux maximal que peut proposer un organisme de financement à un client. Il est déterminé tous les 3 mois par la Banque de France et plusieurs sont en vigueur suivant le type de prêt et le montant accordé.

Comment diminuer le TAEG d’un crédit immobilier

Pour les séniors, où l’assurance de crédit coûte plus chère, le TAEG part à la hausse et peut dépasser le taux d’usure. Même si le dossier est de qualité, avec des emprunteurs qui touchent une bonne retraite et qui disposent également d’un patrimoine, la loi exige que la banque refuse la demande de crédit immobilier dans le cas d’une proposition au-dessus du seuil de l’usure.

Dans cette situation, la meilleure solution est d’étudier une délégation d’assurance qui va consister à assurer le crédit ailleurs que chez le professionnel prêteur. La pratique peut en effet déboucher à trouver une couverture de crédit à un meilleur prix que la proposition de la banque et à faire mécaniquement diminuer le TAEG pour réussir à aller sous le seuil de l’usure.