Actualités rachat de crédit

Restez informé de l'actualité du rachat de crédits et du monde de la finance avec Responis, votre spécialiste en regroupement de crédits et solutions de financement.

Alors que les conditions de financement ne cessent de s’améliorer avec des taux historiquement bas, les propriétaires endettés continuent de renégocier leur capital restant dû. Selon le baromètre BVA/Foncia/RTL, un propriétaire sur deux a cherché à renégocier ces derniers mois.

La reprise de la demande de crédit immobilier commencée durant l’automne 2014 est en train de s’amplifier en ce début d’année selon l’observatoire crédit logement/CSA.

Proposer un financement utile en rendant chaque profil unique afin de mieux répondre à ses besoins. C’est tout l’enjeu des établissements spécialisés dans le rachat de crédit (immobilier, consommation).

Le marché du crédit caractérisé par des taux d’intérêts historiquement bas et par la volonté des banques à octroyer des prêts, encourage les Français à emprunter pour concrétiser leur projet ou pour ceux qui détiennent encore des encours, à les regrouper en un seul.

Le marché moderne du crédit n’a pas fini de surprendre, la dernière tendance en date : le taux d’intérêt négatif. Pour le moment, elle ne concerne que le marché obligatoire. Cependant, cette tendance peut-elle concerner les crédits accordés aux particuliers ?

Selon une récente étude publiée par la fédération bancaire française (FBF), la détention de crédit à la consommation a encore baissé en 2014, elle est à son taux le plus bas depuis 25 ans. Cependant, quelles sont les causes de ce déclin ?

Dans le cadre du projet de loi Macron, le Sénat a approuvé un amendement gouvernemental destiné à faciliter le changement de domiciliation bancaire.

Selon les dernières publications de l’observatoire des crédits aux ménages, seulement 46,5 % des foyers Français détenaient un crédit (consommation, immobilier, conventionné…) fin 2014, contre près de 53 % en 2008.

Que ce soit un financement classique ou un regroupement de crédits, les dernières statistiques font état d’une nette amélioration des conditions de financement.

Alors que la tendance baissière des taux d’intérêt des crédits immobiliers semblait avoir touché un point bas historique, les statistiques de ce début d’année montrent qu’une baisse supplémentaire était encore possible.

En juillet 2015 aura lieu la modulation des allocations familiales en fonction des revenus des ménages, ce qui impactera 10% des ayant droits.

Afin de relancer la croissance économique de la zone Euro, la banque centrale Européenne (BCE) va racheter près de 1140 milliards d’euro de dette publique. Quels impacts de cette stratégie inédite sur vos finances ? Voici quelques éléments de réponse.

Malgré le renforcement de la loi Lagarde par la loi Hamon qui permet de choisir librement son contrat d’assurance emprunteur, force est de constater que les emprunteurs et/ou les banques font encore de la résistance.

Selon Mortgage Credit Directive (MCD) et l’association professionnelle des intermédiaires bancaires en crédits (APIC), encadrer l’activité d’intermédiation financière au niveau Européen permettrait de mieux informer les consommateurs tout en améliorant les perspectifs de ce marché

Bonne nouvelle pour les emprunteurs et les futurs prétendants aux crédits, pratiquement tous les taux de l’usure pour le premier semestre de l’année ont fait l’objet d’une baisse effective.

Selon la cour d’appel de Bordeaux, un contrat d’assurance emprunteur de groupe est réalisable à l’échéance annuelle, comme tous les autres contrats soumis aux dispositifs de l’article L. 113-12 du code des assurances.

Le mois dernier, les taux ont encore baissé, le taux d’intérêt moyen était à 2,36 % (hors assurance) selon les dernières publications. Du jamais vu. Cependant, ce niveau historiquement bas des taux d’intérêts handicape fortement certaines banques.

Selon le code de la consommation, lorsqu’un consommateur se voit proposer une offre de crédit renouvelable, il doit aussi se voir proposer une offre de prêt amortissable. Le décret détaillant les modalités d’application et de comparaison vient d’être publié au Journal Officiel du 17 mars 2015.

En 2014, les taux d’intérêt des crédits ont baissé de mois en mois favorisant le regroupement de crédit et assouplissant les critères d’octroi. Cependant, quelle tendance peut-on prévoir pour 2015 ?

L’année 2014 aura été exceptionnelle au niveau des taux, battant successivement des records au fil des mois. Une aubaine pour les emprunteurs dans le cadre de crédit ou de rachat de crédits.

Inès-Claire Mercereau, conseiller référendaire à la Cour des Comptes, a remis le 22 décembre 2014 au ministre des finances et au ministre des comptes publics un rapport sur la mobilité bancaire. UFC Que choisir a déjà anticipé ce rapport en proposant des solutions.

Depuis lundi 9 mars 2015, la banque centrale Européenne (BCE) a lancé son programme de rachat de dettes publiques et privées pour créer un choc de confiance dans la zone Euro et pour repousser la menace déflationniste. Retour sur quelques détails de ce programme.

Selon l’association Française de sociétés financières (ASF), le mois dernier les prêteurs ont accordé 2 % moins de prêts à la consommation par rapport à la même période en 2013, mais la tendance annuelle reste légèrement positive.

Alors que les Français privilégient leur épargne pour faire face aux dépenses de fin d’année, les prêteurs enregistrent une hausse des souscriptions des nouveaux crédits à la consommation. Cependant, qu’est-ce qui favorise la hausse des souscriptions de crédit ?

Les professionnels de l’immobilier ont analysé plusieurs éléments tels que : la situation professionnelle, le montant du prêt ou encore l’âge de l’emprunteur afin de définir le portrait-robot du souscripteur d’un prêt immobilier.

Le nombre de fermetures de comptes est en hausse et celui d’ouvertures est en baisse. Voici la tendance qu’a connue le crédit renouvelable depuis la mise en place des mesures de la loi Lagarde en 2010.

Un constat qui illustre de nouveau les conséquences de certains types de crédits. Alors que les conditions d’octroi des crédits sont de en plus souples, la banque de France est confrontée à un afflux de dossier de surendettement à Saint-Quentin (02100) dans l’Aisne.

A partir du 1er janvier 2015, les principaux tarifs affichés par les banques vont augmenter. Les banques vont désormais facturer de nombreux services jusqu’alors  gratuits. Quels sont les principaux services concernés ? Eléments de réponses.

Dans le contexte actuel, chaque français détenant un ou plusieurs crédits, peut opter pour un rachat de crédits. Cependant, pourquoi et comment faire racheter ses crédits en cours ?

Selon UFC-Que Choisir, la possibilité de changer de contrat d’assurance emprunteur dans le cadre d’un crédit ou d’un regroupement de crédit immobilier dans l’année qui suit la signature de l’offre de prêt est loin d’être la règle.

Dans un contexte de taux d’intérêt historiquement bas, les banques se livrent à une guerre sans merci pour attirer les emprunteurs souhaitant réaliser un rachat de crédit immobilier. Voici quelques facteurs à prendre en compte.

Même si pour l’heure la France n’est pas en déflation, le ralentissement de l’inflation renforce l’hypothèse d’un risque de basculement dans la déflation. Alors quelles seraient les conséquences de cette tendance sur le remboursement des crédits ?

Alors que 25 % des clients bancaires se disent insatisfaits de leur banque, une récente étude révèle que les français rencontrent de nombreux obstacles pour changer de banque.

Si le regroupement de crédit (immobilier, consommation) engendre des pénalités de remboursement anticipé, alors que devient l’assurance emprunteur en cas de remboursement par anticipation ?

Selon les statistiques mensuelles de la banque de France sur la distribution de crédit immobilier, les banques et les établissements de crédit ont enregistré une hausse de la demande de plus 40 % par rapport à décembre 2014.

Selon les dernières constatations de l’observatoire Crédit Logement/CSA, le taux d’intérêt moyen est désormais à 2,38 %, ce qui ouvre une nouvelle fenêtre de regroupement de crédits pour les prêts récents.

Les offres de prêts à la consommation, qu’elles soient classiques ou dans le cadre de regroupements de crédits, sont souvent riches en arguments positifs. Cependant, ces offres doivent mentionner certaines mentions obligatoires les rendant compréhensibles et facilement comparables. Voici en détail quelques informations obligatoires.

Depuis quelques mois, la banque de France ne cesse de mettre en garde les banques et les établissements de crédit sur le risque qu’ils prennent à ne pas proposer des taux variables dans le cadre d’un prêt ou d’un regroupement de prêts. Ces mises en garde pourraient influencer le marché du crédit dans un futur proche, d’où l’importance de profiter des conditions actuelles de prêt.

Lors d’un regroupement de crédits (immobilier), le prêteur propose un contrat d’assurance de groupe déjà négocié auprès des compagnies d’assurance. Il n’est pas obligatoire d’y souscrire. L’emprunteur peut opter pour une délégation d’assurance.

Après avoir fait le bonheur de nombreux emprunteurs en été 2013, le regroupement de crédit se retrouve depuis plusieurs mois sous le feu des projecteurs grâce à la baisse généralisée et interrompue des taux d’intérêts. Encourageant ainsi les Français à faire racheter leurs crédits.

Selon une récente étude, les Français se montrent particulièrement optimistes pour l’année 2015. Le moral retrouve des couleurs et avec lui, c’est toute une machine économique (consommation, dépense, crédit…) qui pourrait repartir.

En juillet 2014, le volume d’affaire de transactions automobiles en location avec option d’achat (LOA) a dépassé celui du crédit auto traditionnel. Quelles sont les caractéristiques de ces nouvelles solutions de financement ? Peuvent-elles faire l’objet d’un regroupement de crédits ?

Après plusieurs années marquées par des replis, le crédit à la consommation est officiellement sorti de la spirale négative en 2014 avec une hausse de la production de 1,1 %.

Dans le monde du regroupement de crédits, il existe deux grandes catégories de taux d’intérêts : le taux fixe et le taux variable. Chaque taux à ses atouts, ses limites et ses caractéristiques que nous allons vous détailler.

Nos horaires

Du lundi au vendredi : 9h - 18h
Le samedi : 9h - 13h

Demande de rappel
Laissez nous vous appelez !
Certifié ISO 9001
AFAQ ISO 9001
Responis est un organisme engagé et a obtenu sa certification ISO 9001 en 2009.