En l’espace de quelques années, les services de location longue durée des véhicules ont connu une croissance fulgurante, notamment via la popularisation de la location longue durée avec option d’achat (LOA). Cette offre s’accompagne aussi d’une location longue durée (LLD), sans l’option d’achat, qui bénéficie d’un sérieux potentiel. Et les professionnels abondent de plus en plus sur le marché, comme les établissements bancaires.

Un marché de la location des véhicules motorisés voué à se développer

Les banques tirent parti de la bonne santé du secteur de l’automobile en se positionnant comme intermédiaire. Il faut dire que le marché est un vecteur financier non négligeable. C’est pour cela que de multiples établissements bancaires sont de plus en plus nombreux à proposer des véhicules en location longue durée (LLD) et en location avec option d’achat (LOA). Ce service permet pour un particulier de disposer d’un véhicule dont il n’est pas le propriétaire mais le simple locataire. En retour, il verse un loyer mensuel qui comprend l’ensemble des exigences financières. Soit le coût du service mais aussi l’intégration des assurances.

Les professionnels estiment que le marché des LLD bénéficie d’un potentiel de croissance rempli d’opportunités. Ce qui explique l’appétence des banques à proposer ce genre de services. Et au-delà des établissements traditionnels, d’autres plus singuliers prennent l’initiative de s’accaparer ce marché. C’est notamment le cas de quelques banques en ligne depuis peu. Et la multiplication des acteurs témoignent d’un marché qui ne cesse de prendre de l’ampleur au fil des années qui passent.

Des produits pour pérenniser la relation, mais possiblement complexe à vendre

De plus, la location longue durée est un excellent moyen pour les banques de fidéliser sur le long terme la clientèle. Un locataire en relation avec sa banque concernant un véhicule sera enclin à pérenniser la relation. La probabilité d’une mobilité sera plus faible. Ce qui signifie que la banque s’assure en plus de générer des revenus mensuels liés à la prestation. Des gains non négligeables qui renforcent les résultats financiers puisque ces services, tels que les LLD et les LOA, jouissent d’une très forte rentabilité.

Maintenant, l’adoption de ces prestations permet aux établissements bancaires de renforcer sur le marché des automobiles neuves. Toutefois, ces propositions commerciales nécessitent des connaissances techniques pointues, liées aux caractéristiques des véhicules lors du processus de négociation. Des exigences dont ne disposent pas forcément les conseillers qui n’ont pas été formés pour cela à l’origine. Les banques se doivent donc d’investir dans de la formation humaine pour assurer des prestations de qualité.