Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

Avant que  2019 ne s’achève, le dernier mois de l’année réserve encore des échéances pour le pouvoir d’achat des Français.

Les dates fiscales du mois de décembre

Quelques échéances fiscales sont à cocher dans le calendrier pour le dernier mois de l’année. Déjà, les 6,2 millions de foyers concernés peuvent indiquer jusqu’au 5 décembre d’accepter ou non l’avance de crédit d’impôt de 60 %, versée par l’administration fiscale aux environs de janvier 2020, qui est calculée d’après les dépenses éligibles de 2018 renseignées lors de la déclaration des revenus de 2019.

Aussi, le fisc laisse jusqu’au 7 décembre pour moduler son taux de prélèvement à la source. L’intérêt de cette démarche est de communiquer, par exemple, une hausse ou une baisse de revenu qui pourrait impacter le montant de l’impôt à payer. Ensuite, les foyers qui estiment qu’ils paieront plus ou moins de taxe d’habitation peuvent faire le choix de moduler leurs mensualités jusqu’au 15 décembre s’ils ont adhéré, au préalable, à la mensualisation du paiement de la taxe.

Passé cette date, il est encore possible de corriger sa déclaration des revenus jusqu’au 17 décembre. Attention, il est impossible aux personnes qui ont oublié, volontairement ou non, de déclarer leurs ressources d’utiliser ce procédé. La campagne de correction est seulement ouverte pour les hypothétiques modifications à apporter sur les revenus et les charges déclarés au printemps dernier et non pas pour les retards d’impôt ou de déclaration.

Les tarifs réglementés du gaz prennent +0,6%

Alors que l’hiver vient, les fournisseurs d’énergie vont procéder à une nouvelle relève des tarifs réglementés du gaz dès le 1er décembre. Les ménages qui habitent dans un logement raccordé à cette énergie vont en effet payer, en moyenne, 0,6 % de plus leur consommation. Dans le détail, les prix vont progresser d’environ 0,6 % pour les habitations chauffées au gaz, de 0,1 % pour la cuisson et enfin de 0,3 % pour la cuisson et l’eau chaude.

Pour les ménages, cette deuxième augmentation en autant de mois est assurément une mauvaise nouvelle puisqu’elle engendre des dépenses supplémentaires à consacrer dans le budget énergie. La fluctuation du prix du gaz a un impact considérable dans l’Hexagone avec près de 4,2 millions de foyers qui en dépendent.

Hausse de l’allocation destinée aux adultes handicapés

Après une première revalorisation fin 2018, l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) est abondée une nouvelle fois. Les personnes qui perçoivent cette aide financière ont dû recevoir 40 € supplémentaires lors du versement en décembre pour le compte du mois précèdent. Au total, cette hausse porte l’allocation à 900 € pour les 1,13 million de personnes qui en bénéficient, d’après les dernières données connues et publiées par le ministère des Solidarités et de la Santé en 2017.

De plus, combiné à l’AAH, un allocataire peut recevoir tous les mois, sous condition, le complément de ressources de 179,31 € et la majoration pour la vie autonome de 104,71 €. Maintenant, seul le dernier complément va continuer à exister pour les nouvelles demandes alors que les actuels bénéficiaires continueront de percevoir les deux pendant 10 ans.

Date de versement de la prime de Noël

Le versement automatique de la prime de Noël est attendu lors des deux dernières semaines de décembre. Elle est au profit des foyers qui ont de faibles revenus depuis 1998, date de sa création. Son montant devrait rester identique à l’année précédente, ce qui signifie que la prime de Noël devrait, en toute logique, débuter à 152,45 € avec également un système de paliers variables selon les allocations perçues (RSA, ASS ou AER) ainsi que la composition du foyer.