Fin 2017, le gouvernement a mis en place un dispositif d’aide permettant aux foyers disposant de revenus modestes de bénéficier d’un chèque énergie. Ce chèque permet de payer certaines factures d’énergie comme le chauffage et s’adresse à près de 4 millions de foyers français. De ce fait, comment bénéficier de ce chèque et quelles sont les démarches pour l’obtenir ?

A qui s’adresse le chèque énergie ?

Le chèque énergie s’adresse à près de 4 millions de foyers français en 2018 et remplace les tarifs sociaux de l’énergie depuis le 1er janvier 2018.

Finalisé et présenté fin 2017 par le ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, ce dispositif permet aux foyers les plus modestes d’obtenir un chèque d’un montant moyen de 150 € afin de payer leurs factures d’énergie (chauffage, électricité, gaz, etc.) mais aussi afin de financer des travaux de rénovation énergétique.

Toutefois, ce chèque ne concerne que les foyers gagnant moins de 7 700 € par an pour une personne seule ou 16 170 € par an pour un couple ayant deux enfants. Egalement, le foyer doit résider dans un logement imposable (taxe d’habitation) et déclarer ses revenus chaque année.

Comment obtenir le chèque énergie ?

Le chèque énergie est attribué par l’Etat si le foyer respecte les conditions de revenus et de logement.

Pour l’obtenir, aucune démarche spécifique n’est à réaliser si une déclaration de revenus a été effectuée l’année précédente. Selon les revenus et la composition du foyer, l’aide peut aller de 48 € minimum à 227 € maximum pour les chèques les plus importants et sont envoyés par voie postale durant le mois d’avril.

Afin d’en savoir plus sur son éligibilité et sur montant du chèque énergie, le gouvernement a mis en place un simulateur en ligne permettant d’évaluer la situation du foyer.

A noter : le chèque énergie peut également être utilisé en ligne en fonction du fournisseur d’énergie. Egalement, il n’est pas possible de faire bénéficier un tiers du chèque énergie, ce dernier étant nominatif et non cessible.