Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/html/plugins/system/bytevarnish/bytevarnish.php:67) in /var/www/html/plugins/system/jch_optimize/platform/cache.php on line 192
La demande de crédit immobilier en forte hausse en 2019 - Actualités - Responis

Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

La popularité du prêt immobilier se confirme alors que les taux battent des niveaux historiques. Les foyers sont ainsi sur le qui-vive afin de réussir leur projet d’accession à la propriété.

Croissance soutenue des encours de crédit sur ces derniers mois

Forcément, les taux bas jouent un rôle-clé dans la demande de crédit qui est dans une phase ascendante. En regardant de plus près les chiffres publiés par la Banque de France, les Français se ruent depuis le début d’année sur les financements pour faciliter l’achat d’un logement. En juillet dernier, les encours de prêt immobilier progressaient de 6,5% sur un an, soit une dynamique persévérante vis-à-vis des mois précédents qui témoigne d’un attrait pour l’investissement dans la pierre. Au total, les emprunteurs de l’Hexagone amortissent un encours de crédit à l’habitat évalué à plus de 1 049 milliards d’euros.

Il faut dire que le contexte est remarquable avec un taux moyen de 1,17% sur toutes les durées en août selon l’Observatoire Crédit Logement CSA. Pour les Français en passe de devenir propriétaire, c’est une aubaine qui leur permet d’emprunter avec un coût du crédit bien plus faible qu’auparavant. Il n’est par conséquent pas surprenant de voir la courbe de leur pouvoir d’achat immobilier s’élever de 36% depuis 2008. Avec ce gain, soit les emprunteurs deviennent propriétaires à moindre coût, soit ils peuvent décider d’injecter cette nouvelle marge pour acquérir une surface habitable plus grande ou un bien de qualité supérieure. Les taux bas sont donc une opportunité de pouvoir revoir les ambitions à la hausse pour un nouveau projet immobilier à financer.

Les meilleurs taux immobiliers, mais pour qui ?

Aussi, le contexte est également favorable pour une majorité de foyers, quel que soit le type de projet. Il profite effectivement aux primo-accédants, ces personnes qui ambitionnent d’acheter pour la première fois, en empruntant avec ou sans apport parfois, ou alors aux investisseurs qui recherchent des revenus locatifs ainsi qu’à tous les autres en mesure d’être financés.

L’une des conditions pour surfer sur la vague des taux bas reste néanmoins d’afficher un bon profil emprunteur. Si les banques ouvrent les vannes et assouplissent leurs critères d’attribution, notamment sur un allongement de la durée de remboursement, elles s’assurent tout de même de formuler les meilleures offres de crédit à l’habitat en direction des profils de qualité.

Cependant, les ménages bénéficieront d’un taux de crédit immobilier bien inférieur aux indicateurs vus dans le passé puisque les propositions finales ne peuvent dépasser les seuils des taux d’usure. Actualisés tous les trimestres par la Banque de France, ces taux, des plus faibles à l’heure actuelle, ne sont ni plus ni moins que les TAEG (taux nominal, assurance emprunteur et frais divers) les plus élevés qu’une banque peut proposer à ses clients qui désirent financer un bien immobilier.