Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/html/plugins/system/bytevarnish/bytevarnish.php:67) in /var/www/html/plugins/system/jch_optimize/platform/cache.php on line 192
Ce qui change au 1er janvier 2019 - Actualités - Responis

Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

La passation à la nouvelle année s’accompagnera d’un grand nombre de changements dans le quotidien des Français. Retour sur les nouveautés à prévoir.

Le grand départ du prélèvement à la source

L’entrée dans la nouvelle année se fera sous le signe de la grande refonte fiscale du système d’imposition français. Dès le 1er janvier, le prélèvement à la source va officiellement se mettre en marche pour de bon. L’impôt sur le revenu sera directement prélevé par l’employeur pour être transmis aux autorités fiscales. Les bulletins de paie afficheront clairement le montant payé par les contribuables, accompagnés de leur taux d’imposition. La mensualisation s’effectuera par ailleurs sur chaque mois de l’année au lieu de dix avec le système actuel.

Pour toute question relative au fonctionnement du dispositif, une plateforme téléphonique sera mise à disposition à partir du 2 janvier 2019. Le service sera joignable au 0 809 401 401 du lundi au vendredi de 8h30 à 19h au prix d’un appel local.

Diverses mesures pour le pouvoir d’achat

En outre, les ménages aux revenus restreints devraient bénéficier d’une hausse de leur pouvoir d’achat. Déjà, le SMIC va augmenter de 1,54%, soit pratiquement le niveau d’inflation attendu pour le compte de l’année 2018. Cette revalorisation va porter le montant du SMIC mensuel brut à 1 521,22 euros, alors qu’il est actuellement de 1 498,47 euros. De plus, la prime d’activité va elle aussi augmenter drastiquement en février tout en élargissant le nombre de bénéficiaires. Les heures supplémentaires effectuées par les tous les salariés et les fonctionnaires seront aussi exonérées d’impôt sur le revenu et de cotisations salariales. Seulement, les contribuables pourront défiscaliser ces heures dans la limite de 5 000 euros nets par an.

Ensuite, les ménages disposant de revenus très limités vont également pouvoir prétendre au chèque énergie. Ce dernier constitue une aide financière pour régler les dépenses liées à la consommation d’énergie (électricité et gaz). La somme moyenne allouée est estimée à 200 euros contre 150 euros l’an passé et le dispositif va également étendre son nombre de prétendant qui passera de 3,6 millions de foyers à 5,6 millions. Les tarifs réglementés du gaz devraient parallèlement diminuer de 1,9% en janvier 2019.

Une prime à la conversion boostée

Maintenant, les particuliers ayant une forte dépendance avec leur véhicule devraient se réjouir du gel de la taxe carburant qui devait s’initialiser le 1er janvier. Celle-ci prévoyait une taxe de 3 centimes par litre sur l’essence et de 6 centimes par litre sur le gazole. La prime à la conversion va de plus s’accroître puisque les bénéficiaires vont pouvoir recevoir une prime de 4 000 euros. Une somme obtenue en optant pour un véhicule moins polluant que celui détenu précédemment.

Enfin, si les banques ont aussi annoncé un gel pur et simple de leur tarification bancaire, d’autres indicateurs devraient cependant être revus à la hausse. C’est notamment le cas du prix du timbre qui va progresser d’un certain niveau en fonction de l’offre choisie. La plus forte progression est au profit du timbre rouge qui passera de 0,95 euro à 1,05 euro. Le timbre vert coûtera 0,88 euro contre 0,80 euro actuellement et l’Écopli va augmenter de 0,08 d’euro pour s’afficher à 0,86 euro.