L’assurance emprunteur vous permet de vous protéger ainsi que votre famille contre d’éventuels risques pouvant survenir en cours de prêt. Elle contribue également à sécuriser l’opération de financement et protéger l’établissement prêteur. Il est important de différencier les garanties obligatoires devant être intégrées dans tout contrat d’assurance des garanties facultatives.

Les garanties obligatoires de l’assurance emprunteur

Parmi les garanties obligatoires, il y a la garantie Décès qui, comme son nom l’indique, prévoit la prise en charge du capital restant dû en cas de décès de l’emprunteur suite à une maladie ou un accident. Cette garantie par défaut n’est souvent plus acquise lorsque l’assuré atteint la limite d’âge, fixée à 65 ou 70 ans.

La garantie Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) est également indispensable. Elle protège l’assuré qui se retrouve médicalement dans l’impossibilité absolue et définitive d’exercer toute activité lui procurant un gain ou un profit. Dans ce cas, l’assurance prendra en charge l’intégralité des mensualités restantes, dans la limite de la quotité souscrite par l’assuré.

Enfin, la garantie Invalidité permanente et totale (IPT) est nécessaire. Pour bénéficier de cette garantie prévoyant la prise en charge des mensualités du prêt jusqu’à sa fin, l’assuré doit être atteint d’une invalidité dont le taux est égal ou supérieur à 66 %.

Quelles sont les garanties facultatives ?

L’emprunteur qui souhaite profiter d’une meilleure protection pendant la durée du prêt peut souscrire en plus des garanties obligatoires, des garanties facultatives. La garantie Invalidité permanente partielle (IPP) permet par exemple de bénéficier d’une prise en charge partielle ou totale du capital restant dû lorsque l’assuré justifie d’un taux d’invalidité compris entre 33 % et 66 %.

La garantie Incapacité temporaire et totale de travail (ITT) couvre l’assuré en cas d’arrêt de travail. Dans cette situation, l’assurance prendra en charge les mensualités de l’emprunt.

Enfin, il existe également la garantie perte d’emploi pouvant être souscrite pour couvrir les risques liés à un licenciement. Attention cependant, cette garantie s’accompagne de nombreuses restrictions et son coût est parfois élevé.

Grâce à la loi Sapin 2, en réalité l’amendement Bourquin, il est possible de changer d’assurance emprunteur chaque année. Comparer les garanties permet de réaliser d’importantes économies. Pour cela, n’hésitez pas à utiliser un comparateur en ligne gratuit et sans engagement. Après avoir indiqué plusieurs informations relatives à votre profil et au prêt souscrit, l’outil vous propose les contrats les plus adaptés à vos besoins et à votre budget.