Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

Depuis 2017, plus de la moitié des acheteurs d’un logement a utilisé les services d’un intermédiaire bancaire plutôt que de passer directement par une banque.

Les plus jeunes passent majoritairement par les courtiers

Les intermédiaires en opération de banque ont surfé sur la bonne dynamique du marché de l’immobilier, bien aidée par les taux bas des crédits immobiliers, pour imposer leurs prestations au grand public. D’après un récent sondage commandé par un spécialiste du courtage, les professionnels qui s’occupent de trouver les meilleures offres de prêt pour les projets immobiliers, auprès de leurs partenaires bancaires, sont intervenus dans 52% des transactions sur ces 3 dernières années.

Dans le haut du panier, les jeunes emprunteurs représentent la population qui sollicite le plus les courtiers parmi l’ensemble du panel. 70% des moins de 30 ans ont en effet répondu qu’ils ont financé l’achat de leur propriété grâce à l’expertise d’un intermédiaire bancaire, contre 40% en 2015. Cette progression démontre toute l’importance du rôle de ces professionnels auprès des primo-accédants, soit la catégorie des personnes qui effectuent l’accession à la propriété pour la première fois.

Quels sont les avantages à faire appel à un courtier ?

Parmi les raisons qui ont encouragé les Français à approcher un intermédiaire, 54% des sondés ont signalé qu’ils voulaient décrocher le meilleur taux d’intérêt. Amorcée en 2016, la grande chute des intérêts d’emprunt jusqu’aux taux canons d’aujourd’hui a fait saliver les Français qui rêvaient de la propriété.

Mais le coût du crédit n’a pas été une priorité pour tous puisque 31% des emprunteurs ont également voulu profiter, en faisant appel à un courtier, d’un accompagnement de qualité jusqu’au déblocage des fonds. La complexité d’une opération de crédit immobilier a pu pousser les acheteurs à s’orienter vers les intermédiaires qui fournissent une authentique expertise en la matière.

Aussi, la confiance et la relation avec un interlocuteur dédié, sur qui les acheteurs peuvent s’appuyer pour leur projet, ont pu être une source de motivation. Enfin, 25% de ceux qui ont eu recours à un courtier expliquaient qu’ils cherchaient à gagner en rapidité pour que le financement soit achevé dans un court laps de temps.

Quel est le rôle d’un courtier ?

Pour rappel, un courtier joue le rôle d’intermédiaire entre une personne en besoin de financement pour un projet et un établissement de crédit en capacité de fournir le montant nécessaire. L’emprunteur laisse le soin au professionnel de négocier et de réaliser les démarches à sa place. Grâce à son réseau composé de plusieurs partenaires bancaires, un courtier peut diriger le dossier vers l’offre de prêt avec le taux le plus faible ou la plus intéressante en termes de garanties.

Suivant les spécialités de chaque professionnel, un courtier peut proposer une ou plusieurs offres de financement à destination des particuliers. Certains de ces intermédiaires peuvent intervenir pour financer des projets à la consommation, en plus des achats immobiliers, ainsi que des demandes de rachat de prêts d’un foyer avec une opération de regroupement de crédits.