Peut-on parler de déficit lorsqu’il s’agit d’un ménage et existe-t-il des solutions ? Voici les éléments de réponses.

Déficit d’un ménage

Littéralement, la définition d’un déficit est celle-ci : excédent de dépenses par rapport aux recettes. Au niveau de la vie de tous les jours, il s’agit de dépenses (crédit, consommation) plus élevées que les revenus (salaires, rente, allocations).

Cependant, on utilise bien souvent le terme de déficit pour les entreprises, collectivités ou même l’état. Pour un ménage, on emploi plutôt le terme de découvert lorsque c’est un déficit bancaire ou de dette pour un crédit.

Solutions pour endiguer le déficit d’un ménage

La première solution pour éviter un déséquilibre budgétaire est l’auto régulation, c’est-à-dire le recours à ses propres revenus pour rétablir un solde positif. Concrètement, cela revient à dépenser moins sur plusieurs mois, les revenus qui restent stables permettront de rétablir la balance.

La seconde solution à retenir est celle du dossier de surendettement. Il s’agit du dernier recours en cas d’impayés, c’est une procédure lourde qui ne garantit pas à tous les ménages une prise en charge du dossier de surendettement. Pour en savoir plus, consultez cet article sur le surendettement.